Défense
DCN : Résultats et carnet de commandes en léger recul

Actualité

DCN : Résultats et carnet de commandes en léger recul

Défense

A quelques jours de l'annonce attendue sur la conclusion de son rapprochement avec Thales, DCN a présenté, vendredi, ses résultats définitifs pour l'année 2006. Le chiffre d'affaires de DCN s'est élevé à 2.7 milliards d'euros, soit une baisse de 4.5% par rapport à l'exercice précédent. Dans le même temps, le résultat d'exploitation ressort à 213.5 millions d'euros, en repli de 4%. L'entreprise note, pour expliquer ce recul, que « l'exercice 2005 qui bénéficiait de l'impact des effets de changement de méthode comptable ». Le carnet de commandes, bien que lui aussi en léger retrait (8.2 milliards d'euros contre 8.3), reste à un niveau très élevé. Quelques 2,6 milliards d'euros de prises de commandes ont été enregistrées en 2006, parmi lesquelles la notification de la première tranche du contrat Barracuda. Ce programme porte sur six sous-marins nucléaires d'attaque dont le premier sera livré en 2016 et les suivants au rythme d'un tous les deux ans. Le coût global de ce programme est estimé à près de 7.9 milliards d'euros, dont 15% pour AREVA TA, concepteur de la chaufferie nucléaire.

26% de l'activité à l'international

Le segment Navires Armés a contribué à hauteur de 58% du chiffre d'affaire global. Le marché domestique reste bien évidemment très important, avec un pic d'activité sur le sous-marin nucléaire lanceur d'engins Le Terrible, dernière unité du type Le Triomphant ; ainsi que la poursuite des travaux sur les deux frégates de défense aérienne Horizon. Dans le même temps, les études détaillées des frégates multi-missions (8 commandées, 17 prévues), se sont achevé l'an passé, ouvrant la voie à la phase de réalisation, débutée il y a quelques semaines. L'export a représenté, pour sa part, 26% de l'activité globale de DCN. Deux frégates Delta ont été livrées l'année dernière à Singapour (construites localement en transfert de technologie), ainsi que le second sous-marin Scorpène pour le Chili. Les travaux ont par ailleurs continué sur les Scorpène Malaisien, dont les sections du premier exemplaire ont été jonctionnées ce mois-ci. Du côté des équipements, les ventes de lanceurs verticaux Sylver contribuent toujours fortement au segment Equipements. Réalisés par DCN Ruelle, ces ensembles sont produits pour la France, la Grande-Bretagne, l'Italie et Singapour. Une commande a été notifiée en 2006 pour équiper les FREMM.
De leur côté, les services représentent toujours près d'un tiers de l'activité (31%). Ils ont notamment bénéficié des contrats globaux de maintien en condition opérationnelle (MCO) et du grand carénage du SNLE Le Téméraire.
Enfin, on notera que la trésorerie du groupe est passée de 1.58 à 1.41 milliard d'euros. Pour DCN, elle « reste à un bon niveau en dépit des décaissements liés à la poursuite du programme d'investissement industriel engagé depuis le changement de statut ». La trésorerie continuera sa décrue en 2007 avec l'achat des actifs navals français de Thales, dans le cadre du projet Convergence.

Naval Group | Actualité industrie navale de défense