Divers
DCN sur les rangs pour la vente de 6 sous-marins à l'Inde

Actualité

DCN sur les rangs pour la vente de 6 sous-marins à l'Inde

Divers

Alors que le premier sous-marin Scorpène destiné au Chili sera officiellement livré vendredi, à Cherbourg, l'attention se porte désormais sur une visite très attendue. Le Premier ministre indien arrivera le 11 septembre à Paris. En marge de ce déplacement officiel de trois jours en France, DCN et Thales attendent une annonce de Manmohan Singh pour l’achat de 6 sous-marins du type Scorpène (conçu en coopération avec les espagnols de Navantia). Un programme que les industriels négocient depuis plusieurs années et qui a été approuvé par la marine indienne en 2004. Selon le journal Financial Express, des responsables de haut niveau ont confirmé que le gouvernement devrait autoriser la marine à acheter ces navires. Ce contrat de plus d’ 1,5 milliard d’euros porte sur une assistance technique et un transfert de technologie. Les 6 sous-marins seraient construits aux chantiers indiens Mazagon de Mumbai auxquels DCN et Thales fourniraient du matériel et une aide technique. La mise en service de ces unités s’étalerait de 2010 à 2015. Ce contrat, dont on parle depuis longtemps, porte également sur la livraison par EADS de missiles antinavires Exocet SM 39. D’un déplacement de 1700 tonnes en plongée, les Scorpènes mesurent 66,40 mètres de long pour un diamètre de 6,20 mètres. Armés par 31 hommes, ils peuvent atteindre la vitesse de 20 nœuds et emporte 18 torpilles et missiles antinavires.

La flotte indienne compte actuellement dix sous-marins du type Kilo russes admis au service entre 1989 et 2000. D’un déplacement de 3075 tonnes en plongée, ils sont réputés pour leur discrétion et emportent 18 torpilles. L’Inde possède également quatre type 209/1500 allemands construits entre 1986 et 1994 (1850 tonnes en plongée – 14 torpilles) et a mis sur cale en 2002 un sous-marin nucléaire d’attaque. Dérivé des Charlie russes, son déplacement doit atteindre 6500 tonnes en plongée et sa livraison n’est pas attendue avant cinq ans.

Lire l'article du Financial Express

Marine indienne