Défense
DCNS : Cap sur Toulon pour la frégate Forbin

Actualité

DCNS : Cap sur Toulon pour la frégate Forbin

Défense

Alors que sa livraison à la Marine nationale est prévue en septembre, la frégate de défense aérienne Forbin doit appareiller de Lorient ce mercredi soir. Le départ du bâtiment vers Toulon est, toutefois, conditionné par la météo, un franchissement des passes étant exclu au-delà de 40 noeuds de vent. Long de 153 mètres pour un déplacement de 7000 tonnes, le Forbin et son sistership, le Chevalier Paul, ont été commandés en octobre 2000. Après une découpe de la première tôle intervenue le 8 avril 2002 sur le site de DCNS, à Lorient, la tête de série a été mise à flot en mars 2005. Lors des essais, menés en Atlantique, le Forbin a, aux dires de l'industriel, montré de très bonnes qualités nautiques. Les débuts de la phase d'intégration du système de combat se sont, en revanche, montrés plus délicats, ingénieurs et techniciens devant réussir à faire « parler ensemble et sans cacophonie » de nombreux équipements, aussi pointus que complexes.
La mise au point du système de combat va se poursuivre, dans les prochains mois, en Méditerranée.


Le Forbin, hier à Lorient (Photo : Mer et Marine - V. Groizeleau)

Spécialisées dans la défense aérienne, les frégates du type Horizon, conçues et réalisées en coopération avec l'Italie, sont capables d'assurer un contrôle aérien dans un rayon d'environ 500 kilomètres. Les équipes de DCNS ont, notamment, pu constater que depuis Lorient, le radar de veille longue portée du Forbin suivait parfaitement les mouvements d'avions à Roissy.
Le système d'armes principal des Horizon est constitué par le PAAMS (Principal Anti Air Missile System), développé avec l'Italie et la Grande-Bretagne (pour les destroyers du Type 45). Le Forbin embarque un total de 48 missiles Aster 15 et Aster 30 et deux pièces de 76 mm pour la lutte antiaérienne. Le reste de l'armement est constitué de 8 missiles antinavire Exocet MM40, deux tubes pour torpilles MU90 et deux canons de 20 mm. Le hangar et la plateforme hélicoptère sont, quant à eux, dimensionnés pour accueillir une machine de 10 tonnes du type NH90 (ou EH 101 pour les frégates italiennes).



Le Forbin, hier à Lorient (Photo : Mer et Marine - V. Groizeleau)

Après la livraison du Forbin à la marine, l'équipage débutera une phase de prise en main de son navire, également destinée à déterminer son potentiel et ses capacités. L'une de ses premières mission consistera à assurer la protection aérienne du porte-avions Charles de Gaulle dès le premier semestre 2009.
La livraison du Chevalier Paul, dont le départ de Lorient est prévu en fin d'année, doit intervenir en mai 2009. En attendant, le bâtiment effectuera d'ici avril ses premiers essais mer dédiés au système de combat. Côté italien, l'Andrea Doria, construit par Fincantieri, devrait être livrée fin 2008 et son sistership, l'Andrea Doria, un an plus tard.


Forbin et Chevalier Paul à Lorient (Photo : Mer et Marine - V. Groizeleau)


Forbin et Chevalier Paul, hier à Lorient (Photo : Mer et Marine - V. Groizeleau)

Naval Group | Actualité industrie navale de défense