Défense
DCNS convoite six sous-marins supplémentaires pour l'Inde

Actualité

DCNS convoite six sous-marins supplémentaires pour l'Inde

Défense

Après avoir remporté, en 2005, la commande par l'Inde de 6 sous-marins du type Scorpène, DCNS espère doubler prochainement la mise. Mercredi, à l'occasion de l'inauguration de la nouvelle filiale du groupe en Inde, Patrick Boissier, président de DCNS, a estimé que New Delhi devrait lancer dans les deux ans l'appel d'offres pour 6 nouveaux sous-marins. L'an dernier, l'industriel avait déjà répondu à une demande d'information de l'Inde sur ce projet.
Marché très important pour DCNS, la commande du « Batch 2 » des sous-marins indiens pourrait voir l'acquisition par la marine indienne de bâtiments dotés d'un système de propulsion en circuit fermé. Les AIP (Air Independent System) permettent, en effet, d'augmenter considérablement l'autonomie en plongée des sous-marins à propulsion non nucléaire. Or, DCNS dispose aujourd'hui d'un équipement fiable, le MESMA, embarqué pour la première fois et avec succès, en 2008, sur un bâtiment du type Agosta 90B. Doté de ce module (tronçon de coque supplémentaire contenant l'équipement), le Scorpène doté d'un MESMA mesurerait 76.10 mètres de long pour un déplacement de 2000 tonnes.
Tout comme leurs six prédécesseurs, les futurs sous-marins indiens devraient être réalisés localement, en transfert de technologie. C'est le chantier de Mazagon Docks de Mumbai qui se charge actuellement de la réalisation des six Scorpène avec l'aide technique française. Si la coque est assemblée sur place, DCNS réalise en France puis fourni aux Indiens certains équipements sensibles. Longs de 67 mètres pour un déplacement de 1750 tonnes en plongée, les sous-marins du type Scorpène pourront embarquer 12 torpilles et 6 missiles antinavire. Le premier devrait être en service d'ici 2013 et le dernier en 2018.
Même si l'acquisition de ces Scorpène permet à DCNS de bien se positionner sur les futurs contrats, il est important de noter que la commande de 6 unités supplémentaires n'est pas acquise. Allemands comme Russes convoient également ce marché, d'autant que la marine indienne dispose actuellement de produits conçus dans ces deux pays (Kilo, type 209).

Naval Group | Actualité industrie navale de défense