Défense
DCNS : Dans l'attente d'une décision pour les nouvelles frégates grecques

Actualité

DCNS : Dans l'attente d'une décision pour les nouvelles frégates grecques

Défense

Le groupe naval attend, au début de cette année, une décision de la Grèce concernant la réalisation de quatre nouvelles frégates. Dans les colonnes du journal Le Figaro, Jean-Marie Poimboeuf se dit confiant dans l'attribution de ce marché aux indutriels français. « Nous avons un très bon espoir », explique le président de DCNS, qui cède cette semaine sa place à Patrick Boissier après avoir dirigé l'ex-Direction des Constructions Navales pendant 10 ans. Le groupe français a signé l'an passé un accord de coopération avec le chantier grec Elefsis, en vue de réaliser en transfert de technologie ces navires. Dérivés des Frégates Européennes Multi-Missions (FREMM) commandées par la Marine nationale (142 mètres, 6000 tonnes), les bâtiments grecs verraient leurs capacités antiaériennes renforcées par rapport à leurs homologues français.

Vue de la FREMM grecque (© : DCNS)
Vue de la FREMM grecque (© : DCNS)

Dans la configuration dévoilée en 2008, chaque navire embarquerait 16 missiles Aster 30 et 24 missiles Mica VL. S'y ajouteraient une tourelle de 127 mm, 8 missiles antinavire Exocet MM40 et, surtout, 16 Scalp Naval. Le missile de croisière, développé par MBDA, constitue à lui seul un argument commercial de poids par rapport aux produits proposés par les concurrents du projet français.
S'il est signé, ce nouveau contrat viendra garnir un carnet de commandes (8 milliards d'euros à fin 2008) qui va s'enrichir, en 2009, de la notification de deux corvettes pour la Bulgarie et du programme de sous-marins pour le Brésil (quatre bâtiments, une aide technique pour la réalisation d'un sous-marin nucléaire d'attaque, ainsi que la réalisation d'une base et d'un chantier naval). Après avoir vendu une FREMM au Maroc, DCNS espère également placer quatre bâtiments de ce type en Arabie Saoudite et convoite toujours le marché des nouvelles frégates algériennes.
En 2008, le groupe aura réalisé un chiffre d'affaires d'environ 2.5 milliards d'euros.

lanceurs pour Mica VL sur la FREMM grecque (© : DCNS)
lanceurs pour Mica VL sur la FREMM grecque (© : DCNS)

Naval Group | Actualité industrie navale de défense