Défense
DCNS débute la refonte du Téméraire

Actualité

DCNS débute la refonte du Téméraire

Défense

C’est la dernière ligne droite du programme d’IPER/Adaptation (IA) M51 des trois premiers sous-marins nucléaires lanceurs d’engins du type Le Triomphant. Le Téméraire a rejoint hier le bassin 8 de la base navale de Brest, où il a été mis en cale sèche. Le bâtiment a été remorqué depuis l’île Longue, la base des SNLE français, où une première phase de travaux avait débuté mi-septembre, suite au retour du Triomphant dans le cycle opérationnel de la Force océanique stratégique (Fost). Ce sous-marin a été pour mémoire remis en service à l’issue de sa refonte et après avoir effectué avec succès, le 1er juillet, un tir d’essais du nouveau missile balistique M51.2, doté des têtes nucléaires océaniques (TNO), qui remplacent les anciennes TN75.

 

Le Téméraire lors de son transit dans la rade de Brest (© MARINE NATIONALE)

Le Téméraire lors de son transit dans la rade de Brest (© MARINE NATIONALE)

 

La refonte du Triomphant a suivi celle du Vigilant, achevée en 2013. Dernier des quatre SNLE de cette série, Le Terrible, mis en service en 2010, fut dès l’origine équipé d’un nouveau système de combat et de senseurs de dernière génération, ainsi que du M51, successeur du M45 équipant ses aînés, opérationnels depuis 1996 (Le Triomphant), 1999 (Le Téméraire) et 2004 (Le Vigilant). Les trois sous-marins sont donc mis à niveau de leur cadet - et intègrent au fil des années diverses améliorations supplémentaires - à l’occasion de leur arrêt technique majeur, connu sous le nom d’Indisponibilité périodique pour entretien et réparations (IPER).

Avant de procéder au cœur des travaux à Brest, Le Téméraire est donc passé à l’Ile Longue afin que soient débarqués ses M45, ainsi que le combustible alimentant son cœur nucléaire. Cette phase achevée, un chantier colossal, d’une durée d’un an et demi, va désormais débuter. Il est conduit par DCNS, sous la maîtrise d’ouvrage conjointe de la Direction Générale de l’Armement (DGA) et du Service de Soutien de la Flotte (SSF).

 

Le Téméraire dans le bassin 8 hier (© MARINE NATIONALE)

Le Téméraire dans le bassin 8 hier (© MARINE NATIONALE)

 

L’imposant bâtiment, long de 138 mètres et affichant un déplacement de 12.500 tonnes, va pour ainsi dire être vidé afin que ses systèmes soient vérifiés, entretenus ou remplacés, alors que la tranche missile sera reconstruite pour accueillir 16 missiles M51, plus gros que les M45. Il faudra par exemple passer 140 kilomètres de câbles et souder 60 tonnes de carlingage, alors que le chantier nécessite l’approvisionnement d’1.3 million de pièces. L’ampleur des travaux va nécessiter un surcroît de main d’œuvre sur le site, pas moins de 1100 personnes allant être mobilisées autour du bassin 8 au plus fort de l’activité, avec une organisation en 3/8 et 6 jours sur 7. « Ce chantier complexe illustre le savoir-faire de DCNS, maître d’oeuvre et pilote des travaux. Au-delà de nos propres équipes sur les sites de Brest, Ruelle…, nous coordonnons le travail de près de 45 entreprises de la région brestoise et du Grand Ouest qui ont été sollicitées, afin d’assurer à nos côtés 4 millions d’heures nécessaires à la réalisation de ces travaux, le tout dans le respect de la sécurité, des délais et de la qualité du travail », explique Michel Drévillon, directeur du programme IA M51 chez DCNS.

Le groupe naval, qui en est donc à sa troisième refonte de ce type, entend poursuivre l’amélioration de ses performances. Il a notamment mis en place un plan commun avec sous-traitants pour réduire la durée du chantier d’un mois par rapport à ce qui a été effectué avec Le Triomphant, qui avait déjà bénéficié du retour d’expérience du Vigilant, resté 21 mois en cale sèche.

 

Le Triomphant pendant sa refonte (© MARINE NATIONALE)

Le Triomphant pendant sa refonte (© MARINE NATIONALE)

SNLE du type Le Triomphant (© MARINE NATIONALE)

SNLE du type Le Triomphant (© MARINE NATIONALE)

 

Marine Nationale | Toute l’actualité de la marine française Naval Group | Actualité industrie navale de défense