Offshore
DCNS dévoile un étonnant concept de centrale nucléaire sous-marine

Reportage

DCNS dévoile un étonnant concept de centrale nucléaire sous-marine

Offshore

Le groupe naval français crée la surprise en dévoilant un concept très innovant de centrale nucléaire sous-marine à usage civil. Pouvant abriter un réacteur d'une puissance de 50 à 250 MW, le module serait capable d'alimenter en électricité 100.000 à un million d'habitants. « C'est une innovation majeure, un concept totalement inédit inventé par DCNS, permettant de conforter le leadership français dans le domaine du nucléaire et répondant aux besoins en matière de centrales de petite et de moyenne puissance », souligne Patrick Boissier, président de DCNS. Dans le plus grand secret, le groupe naval, qui a intégré en 40 ans 18 chaufferies nucléaires sur les bâtiments de la Marine nationale et cherche à se diversifier sur le nucléaire civil, travaille depuis deux ans et demi sur ce concept, baptisé Flexblue.

Le concept Flexblue (© : DCNS)
Le concept Flexblue (© : DCNS)

Les avantages de la solution immergée

Cette annonce intervient alors que des réflexions sont en cours dans plusieurs pays, notamment les Etats-Unis, la Russie et le Japon, sur les réacteurs de faible puissance. On s'intéresse aussi, dans certains cas, aux centrales « transportables », capables de venir au plus près des besoins énergétiques des populations. L'Agence Internationale de l'Energie Atomique (AIEA) a, d'ailleurs, initié un programme de soutien au développement de ce type de structures. Et plusieurs idées ont germé, comme en Russie, où a été imaginé un réacteur flottant positionné sur une barge. Du côté français, DCNS a voulu profiter de son savoir-faire sur les sous-marins à propulsion nucléaire pour imaginer une solution immergée, qui présente un certain nombre d'avantages. D'abord, le réacteur pourrait bénéficier, grâce à la mer, d'une source de refroidissement nature

Naval Group | Actualité industrie navale de défense