Energies Marines
DCNS Energies : Création d’un champion français des EMR

Focus

DCNS Energies : Création d’un champion français des EMR

Energies Marines

DCNS et Bpifrance, associés à Technip et BNP Paribas, ont officiellement lancé le 6 janvier une nouvelle société dédiée au développement industriel et commercial de trois technologies de production d’électricité à partir d’énergies marines renouvelables (EMR). Il s’agit des hydroliennes, des éoliennes flottantes et de centrales utilisant l’énergie thermique des mers (ETM).

DCNS Energies, c’est son nom, est majoritairement détenue par le groupe naval français (55%), qui travaille depuis près de 10 ans sur ces technologies et y verse l’ensemble de ses actifs dans le domaine, dont sa filiale irlandaise OpenHydro, acquise en 2013. Le fonds d’investissement Société de Projets Industriels (SPI), souscrit par le programme des Investissements d’Avenir porté par l’Etat et géré par Bpifrance, possède pour sa part 36% de la nouvelle structure. Le reste du capital, soit 9%, est partagé entre le géant français de l’ingénierie offshore, Technip, ainsi que BNP Paribas Développement (le premier ayant une participation supérieure au second).

« Devenir le leader mondial de ces énergies » 

« Notre objectif est de devenir le leader mondial de ces énergies », assure Hervé Guillou, président de DCNS, qui a déjà investi dans les EMR, en particulier l’hydrolien, l’éolien flottant et l’ETM quelques 150 millions d’euros, et même 250 millions en tenant compte de la reprise d’OpenHydro. Après des années de recherche et de développement, de réalisation et de tests de prototypes mais aussi de prospection commerciale et d’implantations internationales dans les zones les plus prometteuses, avec à la clé de premiers contrats, cette activité, pour laquelle travaillent 250 collaborateurs du groupe, va désormais passer à la vitesse supérieure. « Nous avons aujourd’hui une base assez forte pour passer d’une étape de start-up à une phase véritablement industrielle. Pour cela, nous souhaitions nous associer à des partenaires solides afin de mener à bien cette transformation ».

100 millions d’euros pour démarrer

Une transformation qui va nécessiter d’importantes ressources financières, la société démarrant son activité avec 100 millions d’euros de fonds propres, abondés essentiellement par DCNS et Bpifrance, la banque publique d’investissement tricolore créée fin 2012 et dont le rôle et de soutenir le développement de l’économie nationale, notamment les projets innovants. « Les entreprises françaises consentent des efforts de R&D significatifs et l’on voit émerger des technologies nouvelles qui supposent, pour passer au stade industriel, des investissements particulièrement ambitieux pour lesqu

Naval Group | Actualité industrie navale de défense TechnipFMC Energies Marines Renouvelables