Défense
DCNS et STX France proposent un nouveau design de porte-avions

Actualité

DCNS et STX France proposent un nouveau design de porte-avions

Défense
Actualité

Ce fut l'une des vedettes - discrètes - du salon Euronaval. Fruit du travail mené par DCNS et STX France depuis l'abandon du projet franco-britannique de porte-avions en juin 2008, le nouveau « PA2 » a été dévoilé la semaine dernière sur le stand de DCNS. Le design général du bâtiment n'est pas sans rappeler le projet « Juliette », initié par DCNS avant qu'un accord de coopération soit signé par Londres et Paris en mars 2006. Le nouveau PA2 (pour porte-avions numéro 2) adopte un îlot unique, configuration qui a la préférence de la Marine nationale par rapport au design à deux îlots du Carrier Vessel Future (CVF) de la Royal Navy. Cette structure unique, par son architecture, permet d'optimiser l'aérologie quand un avion se présente à l'appontage. Le bâtiment étudié par DCNS et STX France dispose d'un point d'envol de 272 mètres de long et environ 70 mètres de large. Comme sur le Charles de Gaulle, la piste oblique compte trois brins d'arrêt et un système de barricade pour la récupération d'un avion en difficulté. La coque se caractérise par un bulbe très allongé et, sur l'arrière, l'ajout d'une jupe. Cette structure évite l'enfoncement de la poupe et facilite les manoeuvres des avions à l'appontage. De la pointe du bulbe à l'extrême arrière, la longueur totale est de 285 mètres.

Maquette du PA2 (© : MER ET MARINE - GILDAS LE CUNFF)
Maquette du PA2 (© : MER ET MARINE - GILDAS LE CUNFF)

Maquette du PA2 (© : MER ET MARINE - GILDAS LE CUNFF)
Maquette du PA2 (© : MER ET MARINE - GILDAS LE CUNFF)

Maquette du PA2 (© : MER ET MARINE - GILDAS LE CUNFF)
Maquette du PA2 (© : MER ET MARINE - GILDAS LE CUNFF)

Maquette du PA2 (© : MER ET MARINE - GILDAS LE CUNFF)
Maquette du PA2 (© : MER ET MARINE - GILDAS LE CUNFF)

Le déplacement du PA2 est, quant à lui, de 59.000 tonnes à pleine charge (au neuvage). Ce bâtiment est donc moins lourd que la version française du CVF précédemment étudiée (65.000 tonnes). Pourtant, les capacités en emport d'aéronefs sont identiques, avec des infrastructures dimensionnées pour 32 Rafale, 3 Hawkeye et 5 hélicoptères. « On l'a fait mincir. Ce design bénéficie par rapport au précédent d'une forme de carène améliorée. De manière générale, le bateau a été optimisé pour répondre au mieux aux besoins de la Marine nationale, mais aussi dans une perspective très forte de réduction de coûts », explique un ingénieur. Officiellement, aucun chiffre n'est donné mais, dans les coursives, on évoque une facture réduite d'environ 20%. Les efforts portent sur le budget nécessaire à la phase de réalisation, mais aussi sur l'exploitation, avec une maintenance réduite et un équipage restreint grâce aux automatismes. Ainsi, l'équipage du PA2 est donné à 1690 personnes, dont seulement 900 pour la conduite du bâtiment. Cela représente une baisse sensible par rapport au Charles de Gaulle. Bien que plus petit (261 mètres, 42.000 tonnes) et embarquant moins d'appareils, l'actuel porte-avions français est armé par un peu moins de 2000 personnes (groupe aérien embarqué compris).

 …

Naval Group | Actualité industrie navale de défense Chantiers de l'Atlantique | Toute l'actualité des chantiers de Saint-Nazaire