Défense
DCNS : Feu vert de la Bulgarie pour des corvettes françaises

Actualité

DCNS : Feu vert de la Bulgarie pour des corvettes françaises

Défense

A l'issue de son entretien, hier, avec le Président Sarkozy, le premier ministre bulgare Sergei Stanishev a donné son feu vert pour que soit immédiatement lancées les discussions en vue de réaliser le programme d'acquisition de quatre corvettes du type Gowind. Un groupe de travail franco-bulgare est créé avec l'objectif de finaliser le contrat avant la fin de l'année, précise DCNS, qui est donc parvenu à s'insérer dans le marché des corvettes, d' où il était absent depuis 25 ans. « Ce projet représente notre premier succès avec nos corvettes Gowind de nouvelle génération. En outre, le franchissement de cette étape nous ouvre de nouvelles perspectives commerciales pour ce type de bâtiments sur un marché mondial en expansion avec le renouvellement et la modernisation de nombreuses marines », se félicite Bernard Planchais, directeur Général Délégué de DCNS.
D'un tonnage compris entre 1000 et 2000 tonnes, les corvettes Gowind sont directement dérivées du design et des avancées technologiques des Frégates Européennes Multi-Missions (FREMM), futurs navires de combat de premier rang de la marine française. « Ce programme concerne principalement l'établissement de Lorient de DCNS et impliquera largement le chantier naval de Bulyard Shipbuilding Industry (BSI) à Varna. Ce dernier réalisera une part importante des travaux, dans le cadre d'un transfert de technologie et apportera d'importantes retombées économiques en Bulgarie », précise DCNS, qui n'a en revanche pas dévoilé quelle part serait réservée aux établissements français. Les syndicats, qui souhaitent que le prototype soit réalisé en interne, craignent une externalisation du travail plus importante que prévue dans le plan initial.
Le contrat des 4 Gowind bulgares devrait s'élever à environ 900 millions d'euros.

Naval Group | Actualité industrie navale de défense