Offshore
DCNS : La CFDT veut la plateforme Energies Marines Renouvelables à Brest

Actualité

DCNS : La CFDT veut la plateforme Energies Marines Renouvelables à Brest

Offshore

La CDFT du site DCNS de Brest milite pour que la plateforme technologique des Energies Marines Renouvelables (EMR), évoquée par Nicolas Sarkozy dans son discours du Havre (juillet 2009), soit implantée dans le port du Finistère. A la veille des Assises de l'Economie maritime, le syndicat affirme son soutien au développement du groupe naval dans le domaine des EMR. « DCNS doit s'affirmer comme l'un des pivots, au côté notamment d'Ifremer, de la plateforme technologique des Energies Marines Renouvelables », que la CFDT revendique à Brest. Pour le syndicat : « Déjà partie prenante dans plusieurs projets, membre actif du pôle mer Bretagne, DCNS doit aujourd'hui concrétiser sa volonté de se positionner en acteur majeur du domaine « offshore-énergies marines » en allouant les moyens nécessaires à cette ambition et en sollicitant son actionnaire principal, l'Etat ». Alors que le marché domestique de DCNS, assuré par la marine française (moins de bateaux et de nouveaux navires nécessitant moins de maintenance), ne cesse de se réduire, le syndicat estime que l'entreprise a d'importantes cartes à jouer dans les énergies renouvelables, un domaine à forte valeur ajoutée et en plein essor. « De la conception à la réalisation, en passant par la maintenance et le transport, cette activité offre l'opportunité de créer des centaines d'emplois. L'ensemble du tissu économique brestois, lourdement touché par la baisse de l'activité liée à la Marine nationale, doit pouvoir bénéficier de cette dynamique positive et porteuse d'avenir ».

Naval Group | Actualité industrie navale de défense