Défense
DCNS : La Malaisie met sur cale sa première Gowind

Actualité

DCNS : La Malaisie met sur cale sa première Gowind

Défense

Réalisée localement en transfert de technologie, la première des six corvettes du type Gowind commandées par la Malaisie à DCNS a été mise sur cale hier au chantier Bustead de Lumut, dans l'Etat de Perak. La mise à flot du bâtiment est prévue fin 2018, les unités suivantes devant être réalisées rapidement, le chantier ayant été rénové pour pouvoir produire plusieurs corvettes simultanément. La mise sur cale de la seconde corvette est ainsi prévue dès juillet de cette année. 

Les futures Gowind malaisiennes sont différentes de leurs homologues égyptiennes, qui ont été commandées à quatre exemplaires et dont la tête de série a été mise sur cale l’an dernier sur le site DCNS de Lorient en vue d’une livraison en 2017 (les autres seront réalisées à Alexandrie avec l’aide technique française). Alors que l’Egypte a adopté le modèle Gowind 2500 classique, soit un bâtiment de 102 mètres de long pour 16 mètres de large et un déplacement de 2700 tonnes en charge, la Malaisie a souhaité une plateforme plus grande, la longueur passant à 111 mètres et le déplacement à 3100 tpc. Cet accroissement du gabarit permettra d’accueillir plus de personnel (65 marins et 15 passagers sur le modèle standard de la Gowind 2500), soit jusqu'à 138 marins et passagers et d’augmenter la puissance propulsive afin de dépasser les 26 nœuds de la version classique pour atteindre les 28 noeuds.

Côté équipements, il y a également des différences, les Malaisiens ayant opté pour des missiles antinavire NSM (8) au lieu des Exocet MM40, une tourelle de 57mm à carénage furtif plutôt qu’une pièce de 76mm et des canons de 30mm au lieu d’affûts de 20mm. Comme les Gowind égyptiennes, les bâtiments malaisiens disposeront en outre de 16 missiles surface-air VL Mica. Le radar principal, un SMART-S, sera installé dans un mât unique. Dotés de solides capacités de lutte anti-sous-marines, avec des torpilles et un hangar pour un hélicoptère de 10 tonnes, les corvettes mettront en œuvre un sonar remorqué Captas 2. Le système de combat sera basé sur le SETIS développé par DCNS pour les frégates multi-missions. 

Naval Group (ex-DCNS)