Divers
DCNS : Le site d'Indret à l'heure du nucléaire civil

Actualité

DCNS : Le site d'Indret à l'heure du nucléaire civil

Divers

Historiquement spécialisé dans les systèmes propulsifs des navires militaires, le site DCNS d'Indret poursuit sa diversification. L'établissement, situé près de Nantes, travaille actuellement sur des éléments de cuve du futur réacteur EPR de Flamanville (Manche), un grand cylindre en acier inoxydable prenant notamment forme dans les ateliers de production. Non loin, les équipes de DCNS travaillent aussi sur des échangeurs de chaleur destinés à deux centrales nucléaires chinoises de type EPR. En tout, 14 équipements de ce type ont été commandés en 2009 par la société China Nuclear Power Engineering Company (CNPEC).

Echangeur de chaleur (© : DCNS)
Echangeur de chaleur (© : DCNS)

Pour compenser la baisse d'activité prévue à moyen et long terme sur les bâtiments militaires, DCNS souhaite, depuis plusieurs années, valoriser son savoir-faire sur de nouveaux secteurs. C'est le cas dans le nucléaire civil, où le groupe, fort de 50 d'expérience dans le domaine de la propulsion nucléaire sur sous-marins et porte-avions, propose ses compétences aux grands donneurs d'ordre du domaine comme Alstom, Areva, CEA ou EDF. DCNS, qui se place comme sous-traitant pour la fourniture d'équipements ou des opérations de maintenance, a aussi imaginé un nouveau concept de centrale sous-marine, Flexblue, qui a été dévoilé en janvier dernier.

Le concept Flexblue (© : DCNS)
Le concept Flexblue (© : DCNS)

Bien que la catastrophe de Fukushima, au Japon, ait tempéré les ardeurs de nombreux pays à développer de nouveaux projets dans le nucléaire, DCNS demeure convaincu qu'un important marché lui est accessible. Dans le même temps, le groupe poursuit ses efforts de diversification dans le domaine des Energies Marines Renouvelables (éolien flottant, hydrolien, houlomoteur, énergie thermique des mers). Et, bien entendu, le travail se poursuit sur les grands programmes militaires, qui demeurent le coeur de métier de l'entreprise. Ainsi, le site DCNS d'Indret, qui emploie un peu plus de 1000 personnes, est mobilisé sur les appareils propulsifs des frégates multi-missions (FREMM) et des futurs sous-marins d'attaque du type Barracuda, ainsi que sur des programmes export, comme les modules de propulsion anaérobie MESMA destinés aux sous-marins pakistanais.

Elément de système propulsif (© : MER ET MARINE - V. GROIZELEAU)
Elément de système propulsif (© : MER ET MARINE - V. GROIZELEAU)

Elément de système propulsif (© : MER ET MARINE - V. GROIZELEAU)
Elément de système propulsif (© : MER ET MARINE - V. GROIZELEAU)

Naval Group | Actualité industrie navale de défense