Disp POPIN non abonne!
Défense

Actualité

DCNS met en sommeil la frégate FM400

Défense

Le groupe naval français semble avoir renoncé à mettre en avant la gamme FM400. Lancée en 2008, cette nouvelle famille de frégates de moyen tonnage avait été imaginée pour succéder aux navires de la classe La Fayette. Il s'agissait, alors, de proposer un nouveau produit s'inscrivant entre les patrouilleurs et corvettes de la gamme Gowind (1000 à 2500 tonnes) et la frégate multi-missions (FREMM - 6000 tonnes). DCNS avait donc conçu une frégate de 126 mètres, déclinable en différentes versions et affichant, selon les modèles, un déplacement de 3500 à 4500 tonnes. Mais, trois ans plus tard, force est de constater que les clients potentiels ne se sont pas « bousculés » au portillon. Non que la FM400 soit un mauvais produit, mais le marché, au niveau des bâtiments de combat, est manifestement plus tourné vers les corvettes ou les grosses frégates. La polyvalence et le succès des essais actuellement menés sur l'Aquitaine, tête de série du programme FREMM, poussent DCNS à privilégier la vente de cette frégate qui, au-delà de ses remarquables performances, est également très compétitive en termes de prix. Et, pour les gammes inférieures, c'est la famille Gowind, dont les modèles les plus gros sont très bien équipés, y compris en armement, qui est proposée.
A défaut de trouver une place sur le marché, la FM400 pourrait donc rester dans les cartons, à moins bien évidemment qu'un client souhaite acquérir ce produit. On notera que la FM400 présente une particularité, celle d'avoir été conçue dès l'origine pour pouvoir adopter une étrave inversée, un design qui se développe dans le secteur civil et pourrait, à l'avenir, connaître un même succès dans le domaine militaire.

FM400 avec étrave inversée (© : DCNS)
FM400 avec étrave inversée (© : DCNS)

Naval Group (ex-DCNS)