Défense

Actualité

DCNS officialise la signature d'un contrat avec l'Equateur

Défense

Le groupe naval français a annoncé, officiellement, la signature d'un contrat de 10 millions d'euros en vue de moderniser les systèmes de combat des deux sous-marins de la marine équatorienne. Ce marché, que nous évoquions le 24 janvier dernier, porte également sur une assistance technique à la découpe des coques. Les deux bâtiments seront dotés d'un système de combat SUBTICS (Submarine Tactical Integrated Combat System), développé par DCNS, en lieu et place du système actuel d'origine allemande. Dans sa configuration équatorienne le SUBTICS intègre un Combat Management System (CMS) fourni par DCNS et la société chilienne SISDEF. Cet équipement interface d'une part la suite sonar de Thales et d'autre part une torpille de nouvelle génération conçue par WASS, filiale du groupe italien Finmeccanica. « Ce système de combat pour sous-marins, d'architecture ouverte, modulaire et flexible, permet d'évoluer en fonction des besoins. Adaptable, il peut être configuré pour tout type de sous-marin, quels que soient les besoins opérationnels », souligne DCNS, qui remporte là une nouvelle victoire contre ses concurrents allemands en Amérique latine. La modernisation des Type 209 équatoriens est le troisième contrat du groupe français en matière de « retrofit » de sous-marins d'origine allemande. Avant cela, l'industriel avait travaillé à la rénovation des systèmes de combat de bâtiments chiliens et vénézuéliens. « DCNS a remporté dès 1999 son premier succès pour les modernisations de sous-marins d'une marine étrangère et obtenu son premier contrat de modernisation sur U209 en 2004 avec le contrat 209 Turbot pour la marine chilienne. Depuis cette date, le Groupe a obtenu un contrat de modernisation par an lui conférant une position de leader mondial sur le marché des modernisations », explique Bernard Planchais, Directeur Général Délégué de DCNS. Pour mémoire, le système de combat SUBTICS équipe déjà les sous-marins Agosta 90B de la marine pakistanaise et les sous-marins Scorpène des marines chilienne, malaisienne et indienne.
Ce nouveau marché s'inscrit dans le cadre du contrat principal de remise en état et de modernisation de ces deux bâtiments, signé entre le gouvernement équatorien et le groupe chilien ASMAR. Les équipes de DCNS, en particulier celles du site de Cherbourg, apporteront leur contribution à la découpe des coques deux sous-marins, opération rendue indispensable afin d'assurer le remplacement et la maintenance des moteurs diesels et générateurs électriques. Les opérations de découpe seront exécutées dans les installations du chantier chilien ASMAR.

Naval Group | Actualité industrie navale de défense