Défense
DCNS poursuit la mise au point d’un UUV pour sous-marins

Actualité

DCNS poursuit la mise au point d’un UUV pour sous-marins

Défense

Les sous-marins devront, à l’avenir être, en mesure de déployer des drones de type UUV (Unmanned Underwater Vehicle) afin de compléter leurs moyens de surveillance. La mise en œuvre et la récupération de tels systèmes demeure néanmoins complexe et nécessite le développement de dispositifs innovants.

Pionnier dans ce domaine, DCNS a conçu et testé avec succès le premier système d’UUV lancé et récupéré par un sous-marin en mouvement. Le groupe français a validé son approche technologique en menant avec succès, en juillet 2014, une série d’essais impliquant le drone ASTER X de l’Ifremer et une plateforme de récupération mobile, le drone étant libre en immersion. Plus largement, le concept développé par DCNS portera au final sur un UUV reprenant le design et les dimensions d’une torpille lourde,  afin de pouvoir le lancer depuis les tubes d’un sous-marin.

 

Le drone ASTER X (© IFREMER)

Le drone ASTER X (© IFREMER)

 

Pour les essais menés en 2014, après avoir effectué sa mission, le drone a rejoint un point de rendez-vous et repéré l’arrivée du bâtiment porteur grâce à un système acoustique, qui assure son guidage à longue distance. Ces faibles émissions sonores sont très courtes afin de minimiser le risque de détection par des moyens adverses. Une fois à proximité du sous-marin, le drone s’est positionné très précisément dans un réceptacle intégré au pont grâce à un capteur optique, qui se déclenche automatiquement dès que le bâtiment est en visuel. La manœuvre s’est déroulée alors que les deux mobiles étaient en mouvement, le drone progressant légèrement plus vite (2 nœuds) que la plateforme immergée supportant son réceptacle. Un système de sécurité permettait d’interrompre automatiquement la séquence si les paramètres d’approche laissaient apparaitre un risque. Dans ce cas, le drone se serait éloigné pour répéter l’opération.

 

Essai de déploiement mené en 2012 (© DCNS)

Essai de déploiement mené en 2012 (© DCNS)

 

Le succès des tests de récupération réalisés avec les moyens de guidage acoustiques et optiques vient compléter d’autres essais intervenus précédemment. En 2012, DCNS avait déjà mené à bien un lancement en immersion d’UUV à partir d’un tube, puis le déploiement en surface du drone doté d’un mât de prise de vue. En 2013, des tests avaient ensuite été menés à quai depuis un sous-marin nucléaire d’attaque français. Toutes les briques technologiques étant désormais acquises, il ne reste plus qu’à réaliser un essai complet depuis un sous-marin en plongée, ce que l’industriel français est en train de préparer. Alors que DCNS a testé un UUV doté d’un système électro-optique (TV/IR) et de moyens ESM, les ingénieurs travaillent également sur le rechargement des drones après leurs missions et le développement d’une structure de récupération de type Shelter, optimisée pour ne pas impacter l’hydrodynamisme du sous-marin. 

Naval Group (ex-DCNS)