Défense
DCNS reconduit pour trois ans Les Filières du Talent

Actualité

DCNS reconduit pour trois ans Les Filières du Talent

Défense

Lancé en 2008, le programme social et sportif de DCNS est reconduit, dans une nouvelle formule, pour les trois prochaines années. Sur le plan social, le groupe naval souhaite « contribuer à ouvrir le monde de l'industrie à ceux auxquels il est trop souvent fermé ». Dans cette perspective, DCNS va continuer de travailler sur l'insertion et la réinsertion professionnelles, dans la continuité de ce qui avait été entrepris entre 2008 et 2011. Et, pour cette nouvelle phase, l'industriel veut travailler, en plus, sur la mixité et l'accessibilité. Sur trois ans, les Filières du Talent DCNS se donnent pour objectif de sensibiliser 10.000 personnes en difficulté grâce à une campagne d'information. Parmi celles-ci, 1000 doivent être reçues en mini-stages découverte dans les établissements du groupe. A l'issue, 300 doivent être formées en alternance. Puis, une fois ces personnes formées, le but est que la moitié trouve un emploi chez DCNS ou dans une autre entreprise. « A cette fin, les Filières du Talent réunissent une nouvelle fois autour de DCNS plusieurs acteurs de tout premier plan du monde social : le Conseil national des missions locales, Défense mobilité, Pôle emploi ainsi que l'Etablissement public d'insertion de la défense qui rejoint les partenaires cette année avec l'ambition de favoriser l'insertion sociale et professionnelle de jeunes. En outre, le programme est mené avec le soutien de l'Union des industries et métiers de la métallurgie », explique le groupe naval.

150 personnes ont trouvé un emploi depuis 2008

Les Filières du Talent DCNS aident depuis quatre ans des personnes en panne de projet à acquérir une formation diplômante puis à trouver un emploi. Et l'industriel est en passe d'aller au-delà des objectifs qu'il avait annoncés pour le volet social du programme sur 2008-2011. Ainsi, sur cette période, 2369 personnes ont été reçues en mini-stages découverte (pour un objectif de 1400 sur quatre ans) et 403 ont été intégrées en alternance chez DCNS (pour un objectif de 400). Parmi celles-ci, 150 personnes ont trouvé à ce jour un emploi grâce au programme, au sein de DCNS ou d'une autre entreprise (pour un objectif de 200 sur quatre ans). « En raison de la durée des formations en alternance, l'accompagnement vers l'emploi des personnes formées dans le cadre du programme s'échelonnera jusqu'en 2014. L'objectif de 200 personnes en difficulté ayant trouvé un emploi grâce aux Filières du Talent DCNS sera donc significativement dépassé. En outre, nombre de jeunes ont retrouvé le goût des études grâce à ce programme et ont décidé de poursuivre leur formation après leur apprentissage au sein du groupe ». Ce succès a donc incité DCNS a poursuivre sur sa lancée. « La reconduction des Filières du Talent DCNS pour trois années témoigne de l'engagement durable du groupe au service de l'intégration professionnelle des personnes en difficulté. Cet engagement est rendu possible par l'implication de centaines de collaborateurs de DCNS qui se portent volontaires pour être tuteurs des personnes en difficulté que nous formons avant de les aider à trouver un emploi. Le volet sportif, qui est de nouveau le miroir du volet social du programme, accueille l'Hydroptère, un bateau emblématique de l'ambition d'excellence technologique qui anime les équipes du groupe au quotidien », explique Christophe Lachnitt, directeur de la communication de DCNS et initiateur du projet.

L'Hydroptère aux couleurs de DCNS  (© : DCNS)
L'Hydroptère aux couleurs de DCNS (© : DCNS)

L'Hydroptère aux couleurs de DCNS

En parallèle, un volet sportif est maintenu dans l'univers de la voile. Mais l'expérience du voilier DCNS1000 (IMOCA) avec Marc Thiercelin et de jeunes navigateurs n'est pas reconduite. Il faut dire que l'idée était intéressante, mais les résultats sportifs ont été maigres. Cette fois, le groupe a décidé d'opter pour un bateau emblématique dont l'existence même est beaucoup plus proche de l'histoire du groupe naval. Il s'agit de l'Hydroptère qui, avec son créateur, le skipper Alain Thébault, rejoignent les Filières du Talent. Le concept de trimaran volant, dont la première coque en composite a été réalisée sur le site DCNS de Lorient en 1993, sera mis aux couleurs du groupe. « L'Hydroptère DCNS va de nouveau bénéficier des technologies de pointe développées par DCNS. Ainsi des ingénieurs planchent déjà sur l'automatisation électronique d'une gouverne de direction et de stabilisation afin de permettre au trimaran de gagner en vitesse. C'est une problématique parfaitement maîtrisée par DCNS pour les sous-marins ». Côté « transmission du savoir », qui est l'un des piliers du volet sportif des Filières du Talent (DCNS1000 a permis de mettre le pied à l'étrier du jeune navigateur Christopher Pratt, qui a participé à la Route du Rhum), Luc Alphand va intégrer l'équipe d'Alain Thébault comme apprenti skipper. L'ancien skieur, victime d'un grave accident de moto lui interdisant de poursuivre sa carrière sur les pistes enneigées, avait débuté son apprentissage de la navigation océanique avec Marc Thiercelin sur DCNS1000. Cette initiative avait pour but de symboliser l'objectif de réorientation professionnelle poursuivi par le volet social des Filières du Talent. Luc Alphand, qui a gagné le rallye Paris-Dakar après 8 ans d'apprentissage, souhaite en effet s'investir sur la durée dans la voile. Et il sera rejoint au printemps 2012 par deux autres apprentis skippers qui représenteront les enjeux de mixité et d'accessibilité du programme.

Naval Group | Actualité industrie navale de défense