Défense
DCNS : Retour à l’équilibre financier et gros enjeux à l’export

Actualité

DCNS : Retour à l’équilibre financier et gros enjeux à l’export

Défense

Après une année 2014 difficile, avec plus de 330 millions d’euros de pertes, le groupe naval français a redressé la barre. « Nous avons lancé une réorganisation de l’entreprise pour remettre en position centrale tout ce qui touche à l’industriel ainsi qu’un plan d’urgence pour restaurer la situation économique. Les différentes mesures, dont un plan d’économies de 100 millions d’euros, ont porté leurs fruits. Nous sommes maintenant sur notre trajectoire financière et les signaux opérationnels de 2015 montrent que la société est en ordre de marche », se félicite Hervé Guillou, président de DCNS.

 

Le nouveau site d'Ollioules

Le nouveau site d'Ollioules (© : DCNS)

 

Alors que le groupe se réorganise pour améliorer son efficacité, la direction, qui a dévoilé cette année sa feuille de route stratégique, est en discussion depuis l’été avec les syndicats pour mettre en œuvre un nouveau « plan de performance ». Il s’agit notamment de renforcer la compétitivité en réduisant de 15% en trois ans le prix des bateaux. Côté effectifs (plus de 13.000 collaborateurs aujourd’hui), 2000 postes devraient être supprimés d’ici 2019 (sans licenciement), un millier de collaborateurs étant néanmoins recrutés entretemps. Les économies serviront en particulier à financer la R&D, dans laquelle DCNS investit 100 millions d’euros chaque année, ainsi que la modernisation de l’outil industriel. Un mouvement qui a déjà commencé puisqu’un millier d’ingénieurs, auparavant installés au Mourillon (Toulon), déménageront le mois prochain à Ollioules. Située au cœur du nouveau Technopôle de la Mer, cette no

Naval Group | Actualité industrie navale de défense