Défense
DCNS signe un accord de coopération avec les chantiers polonais SMW

Actualité

DCNS signe un accord de coopération avec les chantiers polonais SMW

Défense

Le groupe naval français est prêt à entrer au capital de SMW si la marine polonaise commande aux chantiers de Gdynia des sous-marins. C'est ce qui ressort de l'accord signé hier entre DCNS et Stocznia Marynarki Wojennej. Spécialisé dans la réalisation de navires marchands et de bâtiments militaires, SMW est détenu par l'Etat polonais. Le constructeur, qui rencontre actuellement des difficultés, cherche un partenaire et souhaite, dans le même temps, décrocher une commande « structurante » afin de se remettre à flot. D'où l'idée d'un partenariat avec le groupe français, qui espère pouvoir vendre des sous-marins du type Scorpène à la Pologne et pourrait faire bénéficier SMW d'un transfert de technologie. Un tel programme permettrait, ainsi, de restructurer l'outil industriel de SMW et faciliter son développement.
DCNS soumet néanmoins son entrée dans le capital des chantiers de Gdynia à plusieurs conditions. La commande de sous-marins, bien sûr, mais aussi la « rationalisation financière » de SMW.
Pour mémoire, Varsovie projette de remplacer sa flotte sous-marine. Celle-ci est actuellement composée d'un bâtiment du type Kilo (72.6 mètres, 3000 tonnes en plongée) acquis auprès de la Russie en 1986 ; ainsi que de quatre petits sous-marins du type Kobben (47.4 mètres, 524 tonnes en plongée), mis en service entre 1964 et 1967 et transférés par la marine norvégienne entre 2002 et 2004. Ces quatre bâtiments doivent, normalement, être remplacés à partir de 2015.

Naval Group | Actualité industrie navale de défense