Défense
DCNS souhaite créer de nouvelles filiales en Asie, au Moyen-Orient et en Amérique latine

Actualité

DCNS souhaite créer de nouvelles filiales en Asie, au Moyen-Orient et en Amérique latine

Défense

Le groupe naval de défense va poursuivre le développement de ses implantations à l'étranger. Après la création de DCNS Far East, à Singapour, en 2005, puis le lancement cette année de DCNS India, d'autres filiales vont être créées. « Nous comptons notamment nous installer en Malaisie, au Chili et en Arabie Saoudite », explique Jean-Marie Poimboeuf, président de DCNS. Après sa transformation en société de droit privé, en 2003, puis son ouverture de capital, en 2007, l'ancienne Direction des Constructions Navales (DCN) souhaite jouer la carte de la multi-domesticité, à l'image de son nouvel actionnaire, Thales. Pour le groupe, une présence au plus près du client doit permettre de conquérir des marchés (constructions neuves, services ou soutien). Le choix des pays d'implantation ne doit rien au hasard puisqu'il s'agit des clients les plus récents du groupe. Ainsi, la série des six frégates du type Delta est en cours d'achèvement à Singapour, alors que le Chili a récemment mis en service deux sous-marins du type Scorpène. La construction de six bâtiments similaires a débuté en Inde, alors que deux autres unités sont actuellement réalisées pour la Malaisie. Concernant cette dernière, un contrat de maintenance est en cours de négociation. Enfin, pour ce qui est de l'Arabie Saoudite, DCNS espère réaliser de nouveaux bâtiments pour Ryad, alors que la dernière frégate du type F3000 a été livrée en 2005.

Naval Group (ex-DCNS) | Actualité industrie navale de défense