Défense
DCNS : Sur la voie de la diversification et des nouvelles alliances

Actualité

DCNS : Sur la voie de la diversification et des nouvelles alliances

Défense

Leader européen de la navale militaire, DCNS a réalisé, en 2007 un chiffre d'affaires de 2.7 milliards d'euros. Transformée en société de droit privé en 2003, l'ex-Direction des Constructions Navales a scellé, quatre ans plus tard, son rapprochement avec Thales. Dans le cadre du projet Convergence, DCN a racheté les activités navales françaises (hors équipements) de l'électronicien, ce dernier prenant dans le même temps une participation de 25% dans le capital du nouveau groupe, devenu DCNS. Thales a également la possibilité de porter sa participation à 35%. De plus, selon les Echos, dans le cadre du projet de Loi de Programmation militaire, qui sera présenté mercredi en Conseil des ministres, de nouvelles dispositions sont prévues pour ouvrir le capital de DCNS et de Nexter afin de préparer d'éventuels rapprochements avec d'autres groupes industriels. S'il semble peu probable qu'une grande consolidation européenne soit imminente, cet outil législatif permettra, indique-t-on au ministère de la Défense, d'être prêt lorsque le jour sera venu. Le dispositif permettra, en attendant, de faciliter la création de filiales et de joint-ventures, à commencer par les trois sociétés communes dont DCNS, Thales et Finmeccanica ont annoncé la création dans le domaine des armes sous-marines.
Porté par Jean-Marie Poimboeuf, qui partira en fin d'année