Défense
DCNS : Très bonne année pour les services mais le marché national pose question

Actualités

DCNS : Très bonne année pour les services mais le marché national pose question

Défense

Malgré la perte de deux contrats de MCO au profit de STX France, qui pose question et appelle des réactions comme on le verra plus loin, DCNS a enregistré une très belle année dans le domaine des services. Ceux-ci représentent en effet 40% des prises de commandes du groupe en 2016, qu’il s’agisse de contrats nationaux ou de l’international. « 2016 fut une excellente année pour DCNS, en particulier dans le domaine des services. Cela préfigure d’ailleurs de notre niveau d’activité au cours des deux prochaines années, au cours desquelles les services vont représenter plus de 40% de la charge, en particulier grâce au second arrêt technique majeur du Charles de Gaulle et à la refonte du SNLE Le Téméraire », se félicite Nathalie Smirnov. Pour la directrice de la division Services du groupe naval, « ces bons résultats sont liés à l’amélioration continue des processus, à l’adaptation de l’outil industriel de DCNS et de ses sous-traitants, ainsi qu’à une écoute accrue des clients ».

Malaisie, Maroc, Egypte et Arabie Saoudite

Sur le plan international, le groupe poursuit son développement. En Malaisie, la première indisponibilité périodique pour entretien et réparations (IPER) du sous-marin Tunku Abdul Rahman, livré en 2009, a débuté au mois de janvier sur la

Naval Group | Actualité industrie navale de défense