Défense
DCNS va travailler sur les machines du porte-avions brésilien Sao Paulo

Actualité

DCNS va travailler sur les machines du porte-avions brésilien Sao Paulo

Défense

Vendu au Brésil en 2000, l'ex-porte-avions Foch bénéficie régulièrement, depuis, d'opérations de maintenance réalisées avec le soutien de l'industrie française. DCNS assure notamment le soutien logistique et la fourniture de pièces de rechanges pour le navire, lancé aux chantiers de Saint-Nazaire en 1960 avant d'être achevé par l'arsenal de Brest. Récemment, DCNS a signé un contrat pour la remise en état des turbo-alternateurs du bateau, rebaptisé Sao Paulo et en service dans la marine brésilienne depuis 2001.
S'il ne s'agit pas d'un marché de grande importance, il illustre les liens tissés entre DCNS et la marine brésilienne. Ces relations vont d'ailleurs largement se renforcer après le partenariat stratégique signé par la France et le Brésil en décembre dernier. Un accord a notamment été conclu en vue de réaliser quatre sous-marins conventionnels et d'édifier une base et un chantier naval. DCNS apportera une aide technique dans le cadre des parties « non nucléaires » du futur sous-marin nucléaire d'attaque brésilien. Le contrat devrait être signé au deuxième semestre 2009.

Naval Group (ex-DCNS)