Défense
DCNS veut doubler son chiffre d'affaires dans les 10 ans

Actualité

DCNS veut doubler son chiffre d'affaires dans les 10 ans

Défense

Arrivé à la tête du leader européen de la navale militaire en janvier dernier, Patrick Boissier dévoile ce mardi son projet stratégique. Baptisé « Championship », cet ambitieux plan de développement vise à accroître significativement le chiffre d'affaires du groupe (2.5 milliards d'euros), qui pourrait être doublé d'ici 2020. « DCNS vise une croissance de son chiffre d'affaires de 50 à 100% dans les dix prochaines années. Pour atteindre cet objectif, le groupe demeurera le partenaire de référence de la Marine nationale. Il ambitionne également de se développer dans des secteurs extrêmement concurrentiels (naval de défense à l'international, nucléaire civil, énergies marines renouvelables). Cette croissance sera conditionnée par une amélioration de 30% de la performance du groupe obtenue au cours des trois prochaines années. La croissance et les gains de performance de DCNS seront créateurs de richesse et d'emplois pour le Groupe et son environnement. Ils placeront également DCNS en meilleure position pour de futures alliances européennes », explique Patrick Boissier.

Des gains de performance de 30% en trois ans

Pour y parvenir, le groupe va, notamment, mettre en oeuvre un important plan d'amélioration de sa performance. L'objectif de la direction est de réaliser des gains de performance 30% en seulement 3 ans. Côté activité, malgré la baisse des marchés au niveau de la maintenance des bâtiments de la Marine nationale, le groupe se montre confiant dans ses perspectives de croissance sur d'autres secteurs. A l'international, DCNS ambitionne, ni plus ni moins, la place de leader mondial à l'export, un marché qui représente chaque année 3 milliards d'euros. Les principales régions visées restent le Moyen-Orient, l'Asie et l'Amérique latine. Le groupe mise également beaucoup sur le nucléaire civil, où il se positionne à la fois comme maître d'oeuvre de sous-ensembles, comme fournisseur d'équipements et comme prestataire de services. DCNS entend y réaliser annuellement entre 300 et 400 millions d'euros de chiffre d'affaires d'ici 10 ans. Enfin, un effort particulier sera réalisé dans le domaine très porteur des énergies renouvelables, qui pourrait représenter à moyen-terme un marché de plusieurs milliards d'euros par an. Afin de s'imposer comme un acteur important de ce secteur, DCNS va renforcer ses moyens en termes de recherche et de développement, tout en réalisant des démonstrateurs et des prototypes. La nouvelle organisation du groupe prévoir, d'ailleurs, de créer un incubateur afin de développer ses activités dans les énergies renouvelables.
Héritière des anciens arsenaux de la marine, l'ex-Direction des Constructions Navales a été transformée en société de droit privé en 2003. Quatre ans plus tard, Thales a acquis 25% de son capital, tout en lui cédant ses activités navales françaises (hors équipements). L'ensemble a donné naissance à DCNS. Présent à Paris, Brest, Cherbourg, Lorient, Nantes-Indret, Ruelle, Toulon et Saint-Tropez, ainsi qu'au travers de filiales à l'étranger, le groupe compte aujourd'hui 12.000 collaborateurs.

Naval Group (ex-DCNS)