Divers
De nombreux ballots de drogue s’échouent sur la côte atlantique

Actualité

De nombreux ballots de drogue s’échouent sur la côte atlantique

Divers

Alors que près de 700 kilos de cocaïne ont été saisis dans des conteneurs en transit sur le port du Havre, des ballots de drogue s’échouent depuis une huitaine de jours sur le littoral atlantique. Des Landes jusqu’à l’estuaire de la Loire, plus de 760 kilos de stupéfiants, dont de la cocaïne très pure, ont été récupérés par les autorités françaises. Il est demandé à la population de signaler aux services de police ou de gendarmerie toute découverte suspecte sur les plages, le parquet de Rennes ayant quant à lui annoncé le 10 novembre l’ouverture d’une enquête.

On ne connait pas encore la provenance de cette drogue, qui s’échoue depuis le 4 novembre, mais elle provient selon toute vraisemblance d’un bateau qui croisait au large.

Une part importante de la drogue passe pour mémoire par la mer, qu’il s’agisse du cannabis venant d’Afrique du nord ou de la cocaïne qui arrive notamment via les Caraïbes d’Amérique latine, où les principaux producteurs se trouvent en Colombie, en Bolivie et au Pérou. Les stupéfiants rejoignent les grands bassins de consommation par des moyens très divers, allant des faux plaisanciers qui traversent l’Atlantique aux lignes maritimes régulières directes ou via des hubs portuaires africains, en passant pour ce qui est d’alimenter le marché US par la construction de submersibles. Un engin de ce type transportant 18 tonnes de cocaïne et de marijuana a encore été intercepté par les garde-côtes américains cet été sur la façade pacifique.   

En France, où le marché de la drogue est estimé, toutes substances confondues, à environ 3 milliards d’euros par an, les autorités s’intéressent notamment à l’activité portuaire. Les trafiquants sont en effet habitués à dissimuler la drogue dans des conteneurs en provenance de différents pays. En fin de semaine dernière, le Parisien a révélé que 680 kilos de cocaïne, ainsi que des armes, avaient été découverts dans deux conteneurs sur le port du Havre après leur arrivée du Brésil. Trois suspects ont été interpellés suite à cette saisie, menée comme souvent dans le cadre d’un travail en coopération internationale avec les services d’autres pays spécialisés dans la lutte contre le narcotrafic.