Défense
De nouveaux commandants pour la Force d’Action Navale

Actualité

De nouveaux commandants pour la Force d’Action Navale

Défense

Le vice-amiral d’escadre Marc de Briançon a officiellement pris, hier, les commandes de la Force d’Action Navale (FAN), regroupant les unités de surface de la flotte française, soit près de 90 bâtiments et 10.000 marins, dont 9000 embarqués, répartis dans trois ports en métropole (Toulon, Brest et Cherbourg) et six territoires d’outre-mer (Polynésie Française, Nouvelle-Calédonie,  Réunion, Martinique, Saint Pierre et Miquelon, Guyane).

Une cérémonie s’est déroulée à bord de la frégate de défense aérienne Forbin, à Toulon, marquant la prise de fonction du nouvel ALFAN et le départ de son prédécesseur, le VAE Denis Béraud, qui a rejoint dans la foulée Paris pour prendre ses nouvelles fonctions de Major Général de la Marine, c’est-à-dire numéro 2 de l’institution dirigée depuis le 12 juillet par l’amiral Christophe Prazuck.

 

Départ en chaloupe du VAE Béraud (© : MARINE NATIONALE - A. GROYER)

Départ en chaloupe du VAE Béraud (© : MARINE NATIONALE - A. GROYER)

Le VAE Béraud (© : MARINE NATIONALE - C. LUU)

Le VAE Béraud (© : MARINE NATIONALE - C. LUU)

 

« L’amiral commandant la FAN est chargé de fournir aux autorités opérationnelles des façades maritimes des bateaux aptes au combat, disposant d’un personnel qualifié et en nombre suffisant pour accomplir l’ensemble des missions qui peuvent être confiées à chaque type de navire. L’entraînement et le maintien en condition opérationnelle des unités de surface sont donc au cœur des missions d’ALFAN et de son état-major », rappelle la Marine nationale.

 

Le CA Catard, nouvel adjoint organique d'ALFAN à Brest (© : MARINE NATIONALE)

Le CA Catard, nouvel adjoint organique d'ALFAN à Brest (© : MARINE NATIONALE)

 

ALFAN s’appuie sur deux adjoints, l’un à Toulon, et l’autre à Brest. Ce dernier a également changé puisque le contre-amiral Thierry Catard a lui-aussi pris officiellement hier ses fonctions d’adjoint organique de la Force d’Action Navale à Brest, son commandement s’étendant sur 52 bâtiments de surface et 7 unités à terre en Atlantique (Brest, mais aussi Cherbourg, Lorient, Saint-Pierre et Miquelon, Dégrad des Cannes, Fort de France). « Le rôle d’ALFAN Brest est de mettre à disposition des bâtiments disponibles et des équipages entraînés, aptes aux opérations ; de garantir le moral de ses équipages ; d’accueillir les nouveaux  bâtiments de surface (Frégates Multi-missions, Bâtiments Multi-missions) et de préparer l’avenir ».

 

Le VAE de Briançon (© : MARINE NATIONALE )

Le VAE de Briançon (© : MARINE NATIONALE )

 

BIOGRAPHIE DU VAE MARC DE BRIANÇON

Né en 1958, le vice-amiral d’escadre Marc de Briançon appartient à la promotion 1978 de l’école navale.

Breveté détecteur, il a suivi la 2ème session du collège interarmées de défense et la 110ème du collège de défense de l’OTAN.

En début de carrière, il connaît une succession d’embarquements dans des fonctions à dominante opérationnelle : responsable de la guerre électronique à bord de la frégate lance-missiles DUQUESNE – chef du service détection à bord de l’aviso escorteur DOUDART DE LAGREE, de la frégate anti-sous-marine GEORGES LEYGUES et du croiseur COLBERT – commandant en second de la frégate antiaérienne JEAN BART. Il participe alors à de nombreuses missions opérationnelles, notamment en Méditerranée, en océan Indien et dans le golfe Arabo-Persique.

Son expérience opérationnelle à la mer est particulièrement marquée par le commandement de trois bâtiments de combat : l’aviso LIEUTENANT DE VAISSEAU LAVALLEE en 1992, la frégate légère furtive SURCOUF, en 1999, et le porte-hélicoptères JEANNE d’ARC, bâtiment support de l’école d’application des officiers de marine, en 2003.

Entre ces périodes de navigation, il a l’opportunité d’exercer dans le domaine des ressources humaines à plusieurs titres : directeur de l’école de spécialité des officiers détecteurs de 1990 à 1992 – responsable des effectifs militaires au sein du bureau chargé de la mise en place des réformes relatives à la professionnalisation et à la réduction de format de la Marine entre 1995 et 1998 – chef du bureau « études générales » de la direction du personnel militaire de la Marine à partir du mois de juin 2001 – enfin, premier chef du bureau « condition du personnel de la marine » créé à l’été 2002.

Ses trois dernières affectations de capitaine de vaisseau l’amènent à assumer des responsabilités en administration centrale très diverses : adjoint marine du centre de planification et de conduite des opérations des armées en 2005 – vice-président de la commission permanente des programmes et des essais de la marine en 2007 – et chef de cabinet du chef d’état-major de la marine en 2008.

Promu contre-amiral le 1er septembre 2009, il prend les fonctions de commandant de l’École navale et du groupe des écoles du Poulmic à cette même date.

Il est nommé directeur de l’École de Guerre le 1er août 2012 puis prend les fonctions d’inspecteur de la Marine Nationale le 07 septembre 2014.

Il commande la Force d’Action Navale depuis le 1er septembre 2016.

Le vice-amiral d’escadre Marc de Briançon est officier de la Légion d’Honneur, commandeur de l’Ordre National du Mérite, officier du Mérite maritime et titulaire de la Croix de la Valeur Militaire.

 

Le CA Catard, nouvel adjoint organique d'ALFAN à Brest (© : MARINE NATIONALE)

Le CA Catard, nouvel adjoint organique d'ALFAN à Brest (© : MARINE NATIONALE)

 

BIOGRAPHIE DU CA THIERRY CATARD

Le contre-amiral Thierry CATARD entre dans la Marine en 1987. Au terme de la campagne d'application des officiers de marine sur le porte-hélicoptères « Jeanne d’Arc », il s'oriente vers les forces de surface et rejoint l'aviso « Commandant Birot » stationné en Polynésie. Breveté détecteur en 1993, il embarque sur la frégate « Duguay-Trouin » et participe à de nombreuses opérations de soutien de la force océanique stratégique.

En 1996, spécialisé dans les systèmes de combat et armes navals de lutte anti-sous-marine, il est affecté sur la frégate « Tourville » comme chef du service lutte sous la mer. Il participe à l’opération Trident en mer Adriatique lors du conflit du Kosovo. Il rejoint en 1999 le porte-hélicoptères « Jeanne d’Arc » comme responsable de la formation opérationnelle des jeunes officiers et chargé de l’école d’application « lutte sous la mer ».

En 2001, il est affecté à Paris comme chef de cabinet et chargé de communication du directeur du personnel de la Marine. Il est admis en 2003 au sein de la 11ème promotion du Collège interarmées de défense. Il prend en 2004 le commandement de l'aviso « Premier maître L’Her » à bord duquel il est déployé notamment en océan Indien dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. En 2006, il rejoint l’état-major des armées comme officier de cohérence de programme naval et participe au sein de la division « capacités et équipements » à la préparation de la loi de programmation militaire.

Il prend en 2008 le commandement de la frégate « Georges Leygues ». Il participe à la formation pratique des jeunes officiers élèves au sein du groupe école d’application des officiers de Marine et à l’opération Atalanta de lutte contre la piraterie dans le nord de l’océan Indien.

En 2009, il est chargé de mission à la Mission pour la Coordination de la Réforme du ministère de la défense dans le cadre de la mise en œuvre de la révision générale des politiques publiques. En 2011, il est auditeur de la 61ème session du Centre de Hautes Etudes Militaires et de la 64ème session de l’Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale.

En 2012, il est chargé de la coordination des travaux du Livre Blanc sur la défense et la sécurité à l’état-major de la marine. De juin 2013 à août 2016, il exerce les fonctions de chef de cabinet du chef d’état-major de la Marine.

Le contre-amiral Thierry CATARD est chevalier de la légion d’honneur, officier de l’ordre national du mérite, chevalier de l’ordre du mérite maritime et titulaire de la médaille d’or de la défense nationale avec agrafe « bâtiment de combat ».

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française