Défense
De nouveaux leurres infrarouges pour les hélicoptères français

Actualité

De nouveaux leurres infrarouges pour les hélicoptères français

Défense

Dans le cadre du plan de relance de l'économie, la Délégation générale pour l'armement (DGA) a notifié à la société Etienne Lacroix un marché d'amélioration de l'autoprotection par leurres infrarouges des hélicoptères des trois armées. Le montant de ce contrat est de 13.5 millions d'euros. « Cette commande représente 68.500 heures de potentiel productif d'ingénieurs, techniciens et ouvriers, soit l'équivalent d'environ 25 personnes travaillant à temps plein pendant un peu moins de deux ans, chez l'attributaire du marché et ses nombreuses PME sous-traitantes. Elle intervient par anticipation de travaux prévus par la loi de programmation militaire 2009-2014 », précise la DGA.
Le marché porte sur le développement et la fourniture de nouveaux leurres infrarouges contre les missiles anti-aériens à très courte portée de dernière génération. Il prévoit également la conception des futurs leurres adaptés aux prochaines menaces missiles. Concernant l'aéronautique navale, seuls les hélicoptères Super Frelon et Lynx ont été équipés, jusque là, de leurres. La DGA et la Marine ont lancé, en 2007, un programme de modernisation pour les 16 hélicoptères Panther notamment embarqués sur frégates. A l'horizon 2011/2012, les appareils disposeront d'un système d'autoprotection comprenant un détecteur alerte radar TWE V2 (Thales), un détecteur alerte laser LSU et un détecteur alerte missile (EADS), ainsi qu'un lance-leurres ELIPS-HC, produit par MBDA. Ce système sera directement dérivé de celui prévu pour les futurs NH90, dont l'arrivée est prévue en 2011 dans l'aéronautique navale.
________________________________________________

- VOIR NOTRE DOSSIER SUR LA MODERNISATION DES PANTHER

Aéronavale