Défense

Actualité

De possibles applications maritimes pour le missile MMP

Défense

Successeur des missiles antichar Milan et Javelin, qu’il remplace dans l’armée de Terre française et les forces spéciales depuis 2017, le nouveau missile moyenne portée (MMP) développé par MBDA a d’abord été conçu pour un usage terrestre. Mais d’autres applications sont à l’étude. Compte tenu de sa compacité et de sa légèreté (15 kilos avec un tube de 1.3 mètre), on a par exemple parlé d’un possible emploi, à terme, sur des drones aériens, notamment des engins à voilure tournante comme le SDAM dont se dotera au cours de la prochaine décennie la marine française.

Mais une application navale est avant cela en train de voir le jour. Il semble en effet que le recours au MMP intéresse des militaires pour un déploiement sur de petits bateaux engagés dans des missions littorales. On pense évidemment aux forces spéciales ou unités de débarquement, disposer de missiles antichars d’une portée de 4 kilomètres pouvant se révéler très utile pour contrer des défenses côtières. Le MMP pourrait par exemple être déployé sur des vedettes rapides, embarcations semi-rigides ou encore des engins amphibies.

 

MBDA