Marine Marchande
Décarbonice: des torpilles de glace pour neutraliser les émissions de CO2

Focus

Décarbonice: des torpilles de glace pour neutraliser les émissions de CO2

Marine Marchande

Et si un navire pouvait devenir neutre en carbone tout en continuant à utiliser un moteur thermique et des énergies fossiles ? Le tout en cryogénisant ses émissions de CO2 ? C’est le pari, un peu fou - en tout cas sur le papier -, que s’est lancé l’équipe danoise de Decarbonice, regroupant des scientifiques et dirigée par Henrik Madsen, ancien patron de la société de classification DNV-GL. Et rejoint par d’imposants partenaires comme les armements Sovcomflot, Teekay, BWGroup, Knutsen, le minier Vale ou encore le chantier naval coréen DSME.

« Ce qui se passe actuellement avec l’entrée en vigueur du Sulfur Cap est très intéressant. On voit les industriels opter soit pour des solutions pré-combustion, c’est-à-dire des combustibles comme le GNL ou les solutions désulfurées, soit post-combustion avec les scrubbers. Pour le CO2, actuellement on n’imagine que des solutions pré-combustion, c’est-à-dire de l’électricité ou de l’hydrogène. Ce que nous voulons proposer c’est une solution post-combustion, c’est-à-dire utilisable avec des moteurs actuels et pourtant compatible avec les objectifs de réduction de carbone », déclare Henrik Madsen, rencontré cette semaine à Copenhague par Mer et Marine. 

Pour cela, son équipe a lancé ce projet « basé sur une technologie de cryogénisation déjà bien maîtrisée à terre,