Défense
Décès d'un commando marine en Afghanistan

Actualité

Décès d'un commando marine en Afghanistan

Défense

La Marine nationale déplore la perte de l'un des siens, décédé dans la nuit du 17 au 18 décembre en Afghanistan. Membre du commando Trépel, le second-maître Jonathan Lefort est tombé lors d'un accrochage dans la vallée de Tagab. L'un des camarades, faisant partie de la même unité, a été blessé au cours de l'action.
Les deux militaires français faisaient partie d'un détachement de forces spéciales de la brigade La Fayette, engagé aux côtés des forces de sécurité afghanes (ANSF), soit une cinquantaine d'hommes au total, dans une opération dans le Sud de la Kapisa. Lors d'une fouille de bâtisse suspecte au sud de Tagab à l'entrée de la vallée de Bedraou, le groupe a été pris à partie par des insurgés. « Au cours de l'accrochage, deux militaires français ont été touchés par des tirs insurgés, l'un d'eux est décédé. Ils ont été évacués par hélicoptère vers l'hôpital militaire de Kaboul. Les militaires français ont été confrontés à un nombre important d'insurgés. Un appui aérien, d'hélicoptères français et américains ont appuyé la riposte du détachement français. Une vingtaine d'insurgés ont été tués au cours de cet accrochage », explique l'Etat-major des Armées.
Depuis 2004, Jonathan Lefort est le 52ème soldat français à trouver la mort en Afghanistan. Deux autres commandos marine sont déjà tombés au champ d'honneur sur ce théâtre d'opérations : Le premier-maître Loïc Lepage, le 4 mars 2006, ainsi que le premier maître Frédéric Paré, le 25 août 2006.

Le second-maître Jonathan Lefort  (© : MARINE NATIONALE)
Le second-maître Jonathan Lefort (© : MARINE NATIONALE)

Après l'annonce du décès de Jonathan Lefort, Alain Juppé, ministre de la Défense, a adressé ses « plus vives condoléances à la famille du défunt et à ses proches » et a rendu hommage à « l'héroïsme de ce soldat, tombé au combat ». « La Marine nationale, unie dans la peine, transmet son soutien aux proches et aux camarades du second maître Jonathan Lefort, mort au combat », explique pour sa part l'Etat-major de la Marine nationale.
Né en 1982 à Pompey, en Meurthe-et-Moselle, Jonathan Lefort avait rejoint la marine en 2000 dans la spécialité des fusiliers marins. « A l'issue de sa formation initiale à Lorient il est affecté à Brest au Groupement de Fusiliers Marins où ses supérieurs apprécient son professionnalisme. Rapidement, grâce à ses remarquables qualités personnelles, il est admis au stage commando en 2002. Il est alors affecté au commando Jaubert entre octobre 2002 et août 2009 », précise la Marine nationale. En 2005, Jonathan Lefort avait participé aux opérations de contrôle des pêches dans la zone des Terres Australes et Antarctiques Françaises puis avait été déployé une première fois en Afghanistan. Pour ses mérites au combat, il avait reçu la Croix de la Valeur Militaire avec étoile de bronze et la Croix du Combattant.
De retour en 2008 en Afghanistan, où il participe à la formation des militaires afghans, il avait été pris sous le feu des insurgés mais son groupe avait repoussé l'attaque. A l'issue, il avait été cité une seconde fois.
Après avoir été breveté « moniteur parachutiste », l'officier-marinier avait rejoint le commando Trépel en septembre 2009.

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française