Histoire Navale
Découverte de l'épave d'un destroyer britannique coulé en Norvège

Actualité

Découverte de l'épave d'un destroyer britannique coulé en Norvège

Histoire Navale

En ce mois d'avril 1940, la Grande Bretagne et la France veulent couper la route du fer à l'Allemagne. Londres et Paris rassemblent un corps expéditionnaire chargé d'empêcher le régime hitlérien de s'approvisionner en Scandinavie. Au même moment, et dans le plus grand secret, Berlin décide d'envahir la Norvège pour, justement, contrôler une production vitale pour son industrie militaire. Simultanément, la Royal Navy, la Marine nationale et la Kriegsmarine cinglent vers la mer du Nord. Plusieurs combats navals vont se dérouler, dont la célèbre bataille de Narvik. Le 9 avril, les Allemands s'emparent du port après avoir envoyé par le fond les garde-côtes norvégiens. Mais 10 grands destroyers sont à court de combustible. Recevant l'ordre de rester dans le fjord de Narvik pour appuyer, avec leurs canons de 130 mm, les troupes terrestres, ils sont attaqués le 10 avril par 5 destroyers britanniques.

Le destroyer HMS Hardy (Photo : ROYAL NAVY)
Le destroyer HMS Hardy (Photo : ROYAL NAVY)

C'est au cours de cette bataille que le HMS Hunter est coulé, de même que le HMS Hardy et deux destroyers allemands. Les huit autres navires de la Kriegsmarine seront neutralisés trois jours plus tard par la Royal Navy, qui enverra pour les réduire au silence le cuirassé Warspite. Presque 68 ans après les combats, le chasseur de mines norvégien Tyr a retrouvé les restes du HMS Hunter. L'épave, qui gît par 305 mètres de fond, a été découverte par hasard au cours de l'exercice Armatura Borealis, réunissant les marines norvégienne, britannique et néerlandaise. Détectant un écho avec son sondeur, le Tyr a déployé son robot sous-marin, qui a enregistré des images montrant l'emblème du Hunter.
Lancé en février 1936 aux chantiers Swan Hunter, le destroyer de 1880 tonnes était armé de quatre pièces de 119 mm et 8 tubes lance-torpilles. Lors de sa destruction, 110 marins ont été tués.