Croisières et Voyages
Déjà quatre paquebots envoyés à la démolition à Aliaga

Actualité

Déjà quatre paquebots envoyés à la démolition à Aliaga

Croisières et Voyages

Quatre paquebots, probablement les premiers d’une longue série, ont été envoyés à la casse cet été. Les deux premiers, de l’armateur américain RCCL, sont les Sovereign et Monarch, échoués au chantier de démolition turc d’Aliaga en juillet. Sortis en 1987 et 1991 des Chantiers de l’Atlantique, à Saint-Nazaire, les ex-Sovereign of the Seas et Monarch of the Seas étaient des navires de 268 mètres et 74.000 GT de jauge, capables d’accueillir 2700 passagers. Le Sovereign et le Monarch avaient quitté la flotte de Royal Caribbean International en 2008 et 2013 pour rejoindre celle de la compagnie espagnole Pullmantur, alors filiale comme RCI du groupe RCCL. Mais la société ibérique n’a pas résisté à la crise du coronavirus et a déposé le bilan en juin. L’armateur américain, toujours propriétaire de ses bateaux, a alors décidé compte tenu de leur âge et de l’état du marché de la croisière, de les envoyer à la ferraille. Ce sera aussi le cas du troisième navire de la défunte Pullmantur, l’Horizon (208 mètres, 47.200 GT, 1800 passagers), livré en 1990 par le constructeur allemand Meyer Werft, il va prendre le même chemin. Il est pour le moment en attente dans la baie d’Eleusis avec d’autres vieux navires, comme le Marella Celebration (ex-Noordam sorti en 1984 des chantiers nazairiens),  retiré prématurément du service chez Marella Cruises en raison de la crise du Covid-19 et qui a lui aussi de fortes de chances de terminer sous les chalumeaux.

En attendant, Aliaga, qui a déjà bien avancé la démolition des Monarch et Sovereign, a déjà deux autres paquebots à démolir. Les Carnival Fantasy et Carnival Inspiration sont en effet venus s’échouer près d’eux le 28 juillet et le 5 août, le second s’encastrant entre son jumeau et le Sovereign (voir vidéo ci-dessous publiée sur YouTube).

 

 

Il s’agit des premier et sixième d’une série de huit paquebots de 261 mètres, 70.300 GT et plus de 2000 passagers exploités depuis leurs débuts par la compagnie américaine Carnival Cruise Line. Toute la série a été construite à Helsinki, en Finlande, dont les chantiers ont livré les Carnival Fantasy et Carnival Inspiration en 1990 et 1996.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Royal Caribbean | Actualité de la compagnie de croisière Carnival | Toute l'actualité du leader mondial de la croisière