Divers
Délogés par les conteneurs, les oiseaux normands s'installent sur une île artificielle

Actualité

Délogés par les conteneurs, les oiseaux normands s'installent sur une île artificielle

Il aura fallu 610 000 tonnes de sable pour qu'elle sorte de l'eau. Le littoral français compte une nouvelle île. Un espace artificiel destiné aux oiseaux marins et érigé au dans l'estuaire de la Seine, entre Honfleur et le Havre.
Divers

A peine terminée, cette île de 5 hectares compte déjà des centaines de locataires. On y trouve "des goélans, des cormorans et même des Sternes naines qui avaient disparu du secteur dans les années 80", assure Christophe Aulaire, chargé de mission à la Maison de l'estuaire.
Mise au point par le laboratoire de modélisation hydrolique de Grenoble, ce programme environnemental a été lancé suite aux travaux d'extension du port à conteneurs. Une extension qui prive les animaux de leur habitat naturel, considéré comme l'un des principaux lieux de nidification en Europe de l'Ouest. Le chantier, qualifié de prouesse technique par le port autonome, aura coûté 9 millions d'euros. Il devrait permettre de satisfaire Bruxelles qui avait à plusieures reprises critiqué la France pour sa gestion environnementale de l'estuaire. Avec la construction de l'île, l'Europe devrait enfin consentir à financer les travaux nouveau port.

Port du Havre