Disp POPIN non abonne!
Offshore

Actualité

Démarrage des opérations pour Yamal et ses méthaniers brise-glace

Offshore

Le champ Yamal LNG, situé en Sibérie, a démarré sa production début décembre. Exploité par une joint-venture entre le russe Novatek (50.1%), le chinois CNPC et le français Total (20% chacun) ainsi que le fonds chinois Silk Road (9.9%), ce terminal devra produire 16.5 millions de tonnes de GNL par an à compter de 2019. Ce gaz liquéfié sera acheminé par deux routes, celle de l’ouest, vers l’Europe du nord puis la Méditerranée et l’océan Indien tout au long de l’année (et jusqu’en Asie en hiver) ; et la route de l’Est, en été, lorsque les eaux glacées du grand nord deviennent praticables, ce qui permettra de rallier directement l’Asie en réduisant considérablement le temps de navigation (18 jours au lieu de 53).

 

 

C’est le méthanier Christophe de Margerie, premier de la série de transporteurs brise-glace spécialement conçus pour la desserte de Yamal, qui a acheminé la première cargaison de 170.000 m3. Celle-ci a été déchargée le 28 décembre à Isle of Grain, au Royaume-Uni. La cargaison pourrait ensuite prendre la direction des Etats-Unis à bord du méthanier français Gaselys.

La deuxième cargaison de 162.000 m3 a été mise à bord du méthanier Boris Vilkitsky et transbordée à Rotterdam vers le méthanier Clean Ocean qui l’a acheminée vers l’Espagne. Le troisième lot, embarqué à bord du Fedor Litke, est quant à lui destiné au terminal Elengy de Montoir-de-Bretagne, où les opérations de transfert vers le méthanier LNG Jurojin ont débuté hier

Les cinq premiers méthaniers brise-glace livrés

Pour mémoire, 15 méthaniers brise-glace dédiés à Yamal sont sortis ou en construction dans les chantiers coréens DSME. Tous sont du type ARC7 LNG. Le premier de cette série, nommé Christophe de Margerie en hommage à l’ancien président de Total décédé lors d’un accident d’avion en Russie, a été livré en 2016 . Directement géré par Yamal LNG, le navire a réalisé cet été le premier passage du nord-est par un méthanier sans l’assistance d’un brise-glace.

C’est ensuite l’Eduard Toll, de l’armement Teekay, qui a été livré à l’automne dernier, suivi par les Boris Vilkitsky et Fedor Litke, livrés à la compagnie Dynagas en novembre dernier, puis le Vladimir Rusanov, première unité du japonais MOL. Pour mémoire, Teekay va gérer six méthaniers, MOL trois et Dynagas cinq.

Ils mesurent 299 mètres de long pour 50 mètres de large et disposent d'une capacité de transport de 172.000 m3 de gaz naturel liquéfié. La coque est conçue pour permettre de naviguer dans une épaisseur de glace allant jusqu’à 2.5 mètres, en utilisant notamment un mode brise–glace en marche arrière. Equipés de trois pods de 45 MW, les navires et leurs équipements de pont sont prévus pour résister à des températures de -50 degrés.

 

Le Christophe de Margerie. Les ARC7 LNG peuvent briser la glace en marche avant et arrière (© DR)

Le Christophe de Margerie. Les ARC7 LNG peuvent briser la glace en marche avant et arrière (© DR)

Offshore