Disp POPIN non abonne!
Construction Navale

Actualité

DEME : La première drague au GNL en achèvement à flot

Construction Navale
Vie Portuaire

Alors que le projet de convertir la drague française Samuel de Champlain au GNL vient d’être annoncé, le premier navire de ce type doté d’une telle propulsion a été mis à l’eau le mois dernier. Destinée à l’armement belge DEME, la Minerva a été lancée le 3 décembre au chantier Royal IHC de Kinderdijk, aux Pays-Bas. Prévu pour être mise en service au printemps dans le port de Zeebrugge, en Belgique, le navire de 83.5 mètres de long pour 18 mètres de large aura une capacité de 3500 m3. Armé par 14 marins, il est doté d’une propulsion duale avec des moteurs ABC fonctionnant aussi bien carburant classique qu’au GNL. La drague pourra atteindre la vitesse de 12 nœuds et travailler par des profondeurs allant jusqu’à 30 mètres. On notera qu'elle a été conçue pour bénéficier d’une maintenance optimisée, ses passages en cale sèche ne devant intervenir qu’une fois tous les 7 ans et demi, au lieu d’une fois tous les 5 ans. Pour cela, certaines interventions techniques pourront notamment être effectuées à flot.

« Le lancement de ce navire est une étape importante pour l’industrie du dragage. IHC avait commencé à étudier l’intégration du GNL sur ce type de navires en 2012, ce qui nous a permis de comprendre les défis de cette solution respectueuse de l’environnement. Cela nous a donné une base solide pour travailler avec DEME lorsqu’il a initié son processus d’appel d’offres et nous a aidé à matérialiser la conception préliminaire de ses deux dragues », explique Arjan Klijnsoon, directeur général du chantier néerlandais. La commande notifiée au printemps 2015 par DEME comprend en effet un second navire, qui selon les annonces faites à l’époque doit être plus grand, avec une capacité de 7950 m3. Grâce au GNL, ces nouvelles unités vont permettre à l’armement de répondre au durcissement de la règlementation sur les émissions polluantes, en particulier les oxydes de soufre (SOx) en Europe du nord, tout en réduisant au passage, grâce au gaz, les rejets d’oxydes d’azote (SOx), de CO2 et de particules fines.

A Zeebrugge, la Minerva bénéficiera des systèmes d’avitaillement développés sur la place portuaire au profit des navires dont les moteurs fonctionnent au GNL. Engie y lance ainsi, avec NYK et Mitsubishi, un premier service de soutage via une barge d’une capacité de 5000 m3.