Défense
ABONNÉS

Actualité

Déploiement d’un groupe amphibie franco-américain en océan Indien

Défense

(Article publié le 16/11/17) C’est une première à plus d’un titre. Rentré fin octobre à Toulon après une mission de soutien aux populations antillaises sinistrées par le passage de l’ouragan Irma, le bâtiment de projection et de commandement Tonnerre, escorté par la frégate de défense aérienne Chevalier Paul, appareillera de nouveau, cette fois dans le cadre de la constitution d’un groupe amphibie franco-américain. Ce dernier sera déployé en océan Indien et dans le golfe Persique pendant trois mois complets, avec un mois supplémentaire en Méditerranée et en mer Rouge.

Au sein de la 5ème flotte US avec un état-major multinational

Placé sous les ordres de la 5ème flotte américaine, le groupe Tonnerre, agrémenté au fil de sa mission par des bâtiments américains ou alliés croisant dans la région, sera commandé à la mer par un amiral français, à la tête d’un état-major multinational, essentiellement franco-américain. En tout, une centaine de militaires US, notamment des Marines, seront embarqués sur le BPC. Ce dernier disposera de différents moyens de projection dont on ne connait pas encore le détail. En plus de sa batellerie, on sait cependant qu’il y aura au moins quatre hélicoptères, avec deux Gazelle et deux Puma de l’aviation légère de l’armée de Terre. Des exercices sont prévus avec des pays alliés ainsi que les forces françaises positionnées à Djibouti et dans le Golfe.

 

Le Forbin et un destroyer américain en Méditerranée en 2016 (© : US NAVY) 

 

Assurer une permanence entre deux groupes américains

A l’instar du Charles de Gaulle, qui avait pendant l’hiver 2015/2016 assuré la permanence d’un groupe aéronaval sur zone lorsque l’US Navy n’avait pas pu faire coïncider la relève de ses porte-avions, le Tonnerre va combler le trou entre deux déploiements d’un groupe amphibie américain dans la région. Alors que les marines alliées travaillent étroitement en océan Indien et dans le golfe Persique, en particulier dans les domaines de la lutte contre le terrorisme, les trafics illicites et la piraterie, avec sous-jacent la stabilisation de la zone et la protection d’intérêts stratégiques liés notamment au trafic maritime, ce déploiement marque une nouvelle étape dans les relations navales franco-américaines. « Le Tonnerre va assurer la permanence d’un groupe amphibie dans la région de l’océan Indien avec comme objectifs d’assurer une présence dans cette zone de tension et continuer de renforcer la coopération avec les Américains », explique un officier français.

Deux BPC dans la zone début 2018 ?

Ce sera aussi, pour la France, l’opportunité de disposer sur place d’une puissante force navale alors que le Charles de Gaulle est en refonte jusqu’à l’année prochaine. La Marine nationale pourrait d’ailleurs disposer dans la région de deux BPC en début d’année, ce qui serait aussi une première. Le groupe amphibie déployé dans le cadre de la mission annuelle Jeanne d’Arc, qui sera conduite cette année par le Dixmude, devrait en effet quitter Toulon en février/mars et, sauf changement de programme, passer par ce secteur, alors que le Tonnerre rentrera en avril.

On notera à ce propos que le déploiement du premier groupe amphibie franco-américain fait suite à l’embarquement sur le Mistral, pour la mission Jeanne d’Arc 2017, d’unités anglo-saxonnes, avec un détachement d’hélicoptères de la Royal Navy mais aussi des militaires de l’US Marine Corps. Au fil des années, des entrainements ont par ailleurs conforté l'interopérabilité des moyens américains avec les BPC français, qui ont par exemple déjà accueilli des engins de débarquement sur coussin d'air du type LCAC, des véhicules blindés ainsi que différents appareils, comme l'hélicoptère lourd Sea Stallion ou encore le convertible MV-22 Osprey. 

Osprey américain sur le pont du Tonnerre en mer Rouge l'an dernier (© : MARINE NATIONALE) 

Osprey américain sur le pont du Tonnerre en mer Rouge l'an dernier (© : US NAVY) 

 

Premier grand déploiement du tandem BPC/FDA

Enfin, on relèvera c’est la première fois qu’un BPC est escorté pendant un long déploiement par une frégate de défense aérienne du type Horizon. Les Mistral, Tonnerre et Dixmude sont en effet plutôt habitués aux frégates du type La Fayette, notamment pour les missions Jeanne d’Arc se déroulant jusqu’en Asie, ainsi qu’aux avisos pour les missions Corymbe en Afrique de l’ouest. Le Forbin et le Chevalier Paul sont pour leur part essentiellement attachés à la protection du Charles de Gaulle ou évoluent de manière autonome (voir notre reportage sur le Forbin).

 

La FDA Forbin (© : MARINE NATIONALE) 

 

Marine nationale