Disp POPIN non abonne!
Construction Navale

Fil info

Dernière étape dans la déconstruction du Britannica Hav

Construction Navale

Sur le chantier de déconstruction Gardet et de Bezenac du groupe Baudelet Environnement, la coque du cargo Britannica Hav vit ses dernières semaines. Après avoir été allégée d’une bonne partie de ses superstructures, dont la timonerie, elle est maintenant placée dans l’axe de la cale inclinée du chantier havrais. Pour l’instant, l’entreprise doit procéder à un renforcement temporaire du slipway, afin de faire glisser l’ancien cargo sans endommager les installations. Il s’agit du plus grand bateau déconstruit au chantier. La coque mesure 82 mètres et pèse un peu moins de 800 tonnes.

 

La coque à l'entrée du slipway, débarrassée de sa timonerie (© FABIEN MONTREUIL)

La coque à l'entrée du slipway, débarrassée de sa timonerie (© FABIEN MONTREUIL)

 

Les opérations de découpage de la coque avec la puissante pelle mécanique à cisaille Liebherr 974 ont déjà commencé. Le chantier va mobiliser de 5 à 7 personnes pendant deux mois. Près de 700 tonnes de ferrailles pourront être récupérées dans le processus.

 

La coque continue d'être grignotée, cette fois-ci avec une pelle mécanique (© FABIEN MONTREUIL)

La coque continue d'être grignotée, cette fois-ci avec une pelle mécanique (© FABIEN MONTREUIL)

 

Pour mémoire, le 20 mars dernier, le cargo Britannica Hav était éperonné par un chalutier belge de 38 mètres, le Deborah. Si ce dernier s’en sortait avec des dégâts limités, ce n’était pas le cas du premier. Enfoncé sur bâbord, le navire de 82 mètres a fini par se retourner complètement du fait d’une importante voie d’eau. Par la suite, une mission périlleuse permettait de ramener la coque, toujours retournée, jusqu’au port du Havre. Après avoir été remis à l'endroit et stabilisé, le cargo pouvait être déconstruit dans le respect des normes européennes.