Défense
Dernière IPER pour le sous-marin Rubis

Actualités

Dernière IPER pour le sous-marin Rubis

Défense

Nous vous emmenons aujourd’hui à bord du sous-marin nucléaire d’attaque Rubis, de la Marine nationale (voir reportage photo en fin d’article). Premier d’une série de six SNA, ce bâtiment, mis en service en 1983, a débuté en mai 2012, dans la zone des bassins Missiessy, à Toulon, son ultime Indisponibilité Périodique pour Entretien et Réparation (IPER). D’une durée de 16 à 18 mois, cette grande maintenance intervient tous les 10 ans. A cette occasion, le sous-marin est, pour ainsi dire, presque vidé de son contenu. Les différents matériels sont débarqués, puis visités, entretenus et réparés dans les ateliers de DCNS ou chez les fabricants.  Certains sont remplacés, les IPER donnant l’occasion de traiter différentes obsolescences et de moderniser des équipements. Par ailleurs, alors que la coque, conçue en acier à haute résistance permettant au bâtiment de plonger à grande profondeur, fait l’objet d’un contrôle complet et d'un décapage, les éléments combustibles de la chaufferie, qui constituent le « carburant » du cœur nucléaire, sont remplacés. Cette opération, délicate, est réalisée au moyen d’un dispositif spécial permettant d’assurer le confinement de la radioactivité durant la manutention. Les éléments combustibles transitent alors entre le sous-marin et une installation à terre dotée d’une piscine. Une fois le coeur rechargé, une autre structure est positionnée sur la coque. Ce gros cylindre blanc est un sas d'accès au compartiment chaufferie. Agissant comme une extension de la zone confinée, le sas permet de faciliter la manutention de matériels en offrant une ouverture supplémentaire plus large, gréée avec un moyen de levage. Les pièces provenant ou destinées au compartiment chaufferie sont, ainsi, directement prises en charge dans la zone, sans avoir besoin de traverser le bateau afin de passer par un autre acc

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française Naval Group | Actualité industrie navale de défense