Marine Marchande
Dernière ligne droite pour la reconversion au GNL de la Samuel de Champlain

Actualité

Dernière ligne droite pour la reconversion au GNL de la Samuel de Champlain

Marine Marchande

Le chantier de conversion vers une propulsion au GNL de la drague Samuel de Champlain entame sa dernière ligne droite et le navire devrait rejoindre son port base de Saint-Nazaire dans les semaines à venir. Pour mémoire, la drague est entrée au chantier Damen de Dunkerque le 8 otobre dernier et a été rapidement mise au sec. Ses anciens moteurs diesels ont été retirés le 18 octobre et une semaine plus tard, c'est le bloc des trois groupes MAN 6L35/44 DF qui a été installé. Début novembre, ce sont les deux cuves de stockage de gaz d'une contenance de 153 m3, fabriquées par Cryonorm, qui ont été mises en place sur le puits du navire. La drague a ensuite été remise à l'eau puis transférée au quai de réparation navale fin novembre.

 

La drague à Dunkerque en fin de semaine dernière ( © JULIEN CARPENTIER)

La drague à Dunkerque en fin de semaine dernière ( © JULIEN CARPENTIER)

La drague à Dunkerque en fin de semaine dernière ( © JULIEN CARPENTIER)

La drague à Dunkerque en fin de semaine dernière ( © JULIEN CARPENTIER)

 

Les travaux sont intégralement réalisés par le chantier dunkerquois de Damen, l’ingénierie étant confiée au cabinet toulousain LMG Marin France, filiale du groupe norvégien LMG Marin et grand spécialiste de la propulsion GNL.

- Voir notre article sur les détails techniques du chantier

 

Damen