Energies Marines
Dernière phase de tests pour l’éolienne offshore d’Alstom

Actualité

Dernière phase de tests pour l’éolienne offshore d’Alstom

Energies Marines

Implantée sur le site du Carnet, en bord de Loire, où son assemblage s’est achevé en mars dernier, le prototype d’Haliade 150, l’éolienne offshore de forte puissance développée par Alstom, débute sa dernière phase de tests en vue de sa certification. Avant cela, la mise en service de sa turbine de 6 MW, réalisée par le groupe dans son usine de Saint-Nazaire, a été couronnée de succès. Un test de l’ensemble des systèmes d’Haliade 150 a notamment été réalisé, Alstom indiquant que les résultats obtenus sont conformes aux modèles de calcul, simulation et spécifications de la conception de l’engin. « Nous sommes satisfaits de ces premiers tests et en particulier des performances de la technologie Pure Torque (espace dans le générateur entre le rotor et le stator où circule un flux d’air) développée par Alstom pour stabiliser l’entrefer du générateur. Celles-ci confirment pleinement le choix de développer une turbine sans boite de vitesse », explique Frédéric Hendrick, directeur des activités Eolien offshore d’Alstom.

 

Le site du Carnet à la fin du montage du prototype (© : MER ET MARINE)

Le site du Carnet à la fin du montage du prototype (© : MER ET MARINE)

 

Mesurer la performance et la qualité de puissance

 

L’éolienne va, désormais, faire l’objet de différents tests, qui se dérouleront dans les prochains mois afin de mesurer son efficacité. Cette campagne permettra de collecter des données complémentaires afin de vérifier que la courbe de puissance et les caractéristiques de qualité de puissance sont en concordance avec les standards de l’IEC (International Electrotechnical Commission) pour l’industrie de l’éolien. Alors que pour ce prototype, Alstom a préféré une implantation terrestre, de manière à faciliter les tests et mesures, une seconde turbine de ce type sera installée en mer, dans le courant du premier semestre 2013. Cette Haliade 150 sera positionnée dans le parc éolien de Belwind, situé à 45 km au large du port d’Ostende, en Belgique. Elle permettra de tester des opérations et des procédures de maintenance spécifiques dans des conditions maritimes, afin de compléter l’analyse des performances techniques.

 

(© : ALSTOM)

(© : ALSTOM)

 

Au moins 240 machines à réaliser pour les parcs français

 

Alstom fait partie du consortium emmené par EDF EN et qui a été désigné par l’Etat pour développer trois champs éoliens offshore au large de Guérande, en Atlantique, ainsi que Courseulles-sur-Mer et Fécamp en Manche. Ces projets, qui en sont actuellement à leur phase de levée de risques, qui doit valider définitivement leur lancement, devraient accueillir environ 240 machines de type Haliade, générant au large des côtes françaises une puissance de 1.4 GW (selon Alstom, chaque éolienne pourra alimenter en électricité quelques 5000 foyers). La fabrication des alternateurs et l’assemblage des nacelles seront réalisés par Alstom dans sa nouvelle usine en cours de construction à Montoir-de-Bretagne, près de Saint-Nazaire, et qui doit entrer en service en 2014. Les pales et mâts seront, pour leur part, produits par deux nouvelles usines à Cherbourg. Au-delà du marché national, qui pourrait s’accroître avec le lancement attendu d’un nouvel appel d’offres pour des parcs supplémentaires le long du littoral hexagonal, Alstom vise également le marché international, à commencer par les nombreux projets de développement de champs éoliens offshores en Europe du nord.

Energies Marines Renouvelables Energie éolienne | Toute l'actualité sur l'éolien en mer