Défense
Des ballons captifs pour l’entrainement au tir de la marine française
ABONNÉS

Actualité

Des ballons captifs pour l’entrainement au tir de la marine française

Défense

La Marine nationale, dans le cadre d'une expérimentation, compte tester de nouveaux moyens pour entrainer les équipages de ses bâtiments au tir antiaérien. Elle va ainsi utiliser deux systèmes de ballons captifs spécialement conçus pour servir de cibles à ses artilleurs. Trois PME travaillent sur ce projet. Spécialiste des aérostats, dont elle développe notamment des modèles pour des applications de surveillance maritime, la société varoise A-NSE fournira des ballons de 2.5 mètres de diamètre, un équivalent au modèle qu’ont déjà adopté les pompiers de Paris en 2016 pour la surveillance et la coordination d’opérations de secours. Spécialiste des cibles aériennes, Secapem fournit pour sa part la charge utile, avec notamment un proximètre pour mesurer la distance entre le ballon et les projectiles, permettant de calibrer les canons et vérifier leur efficacité (le tir étant évidemment déporté pour ne pas détruire le ballon). Enfin, l’entreprise de services maritimes ProLarge apporte son expertise pour la mise en œuvre d’embarcations dronisées capables de tracter les ballons lorsque ceux-ci

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française Euronaval 2018