Pêche

Fil info

Des bateaux de pêche neufs pour Lorient

Pêche

Au port de Lorient, voilà des années qu'on en parlait. A force, certains avaient même fini par ne plus les espérer... "Zachary", "Breizh" et "Komz Me Rèr" : voici le nom des trois nouvelles unités flambant neuves attendues avec impatience dans les bassins de Keroman. Deux chalutiers langoustiniers et un caseyeur qui vont enfin permettre à la flotte artisanale lorientaise de se renouveler un peu. Car il faut remonter à 2005 pour retrouver trace de l'arrivée d'un bateau neuf à Lorient. "Il y a eu une longue période de crise. Le gazole était très cher, personne ne voulait investir", commente Patrick Cariou, président du GPAL (groupement des pêcheurs artisans de Lorient). Depuis, la baisse des prix du gazole cumulée aux bons rendements de certaines pêcheries, notamment celle de la langoustine, ont fini par convaincre certains patrons que le moment était venu d'investir dans de nouveaux bateaux. C'est le cas de Yann Didelot, pêcheur lorientais d'une quarantaine d'années, qui a décidé de se séparer du Bugal Spontuz pour acquérir un nouveau caseyeur de 12 mètres. Construit aux chantiers ACCF de Pont l'Abbé, le Komz Me Rèr doit être livré sur Lorient d'ici la fin du mois. Particularité du bateau, il sera équipé d'une double propulsion (deux moteurs et deux hélices) qui devrait lui apporter plus de vitesse et de sécurité, éléments essentiels pour une embarcation destinée à travailler très près des côtes. Le Kom Me Rèr devrait ensuite être rejoint par le Breizh, attendu en début d'année le long des quais de Keroman.

D'autres projets dans les cartons

Construit par le chantier naval de la Socarenam à Boulogne sur Mer, il s'agit cette fois d'un chalutier langoustinier de 16,50m qui viendra remplacer l'ancien Breizh, construit en 1987 et revendu en Croatie. Son propriétaire, Jean-Pierre Camenen, a été accompagné dans son projet par le GPAL qui a créé une toute nouvelle structure, l'A2G Morbihan (Armement du Golfe de Gascogne Morbihan), destinée à épauler ses adhérents dans l’investissement de nouvelles unités. Pour le Breizh, le budget représente un peu moins de 2 millions d'euros financés à 70 % par le patron-pêcheur et à 30 % par l’A2G Morbihan. "Cela permet au départ de sécuriser le projet et de rassurer les banques. Mais au final, l'objectif reste de céder 100% des parts à l'armateur", précise Patrick Cariou. Équipé d’un vivier unique de 850 kg directement intégré à la cale, le navire pourra compter sur un moteur très peu gourmand en carburant grâce à l'installation d'une très grande hélice de 2,10 mètres. Enfin, le port de Lorient Keroman devrait accueillir au printemps le Zachary, chalutier langoustinier de 13,80 mètres actuellement en construction au Chantier Naval Croisicais. La commande a été passée par Frédéric Lucas, déjà propriétaire de l'Alice Paul II, et l'un des rares professionnels à avoir pu obtenir ces dernières années un permis de mise en exploitation (PME) indispensable à la construction d'un nouveau navire. A plus long terme, d'autres nouvelles unités sont attendues le long des quais lorientais. Dans les cartons du GPAL, on parle déjà de deux nouveaux navires de 12 et 15 mètres espérés à l'horizon 2018. De quoi redonner confiance aux professionnels de la filière. "Quand tous ces nouveaux bateaux vont partir en pêche, c'est sûr, ca va commencer à en titiller certains", prédit Patrick Cariou.

 

Les news de Keroman, 8/11/2016