Marine Marchande
Des conteneurs à la dérive au large du Pas-de-Calais

Fil info

Des conteneurs à la dérive au large du Pas-de-Calais

Marine Marchande

Samedi 28 novembre, à 21h30, le navire marchand Star First déclare la perte de plusieurs conteneurs de type reefer (40 pieds) alors qu'il se trouvait dans la voie montante du dispositif de séparation du trafic (DST) du Pas-de-Calais, au large de Boulogne-sur-Mer. Les conditions météorologiques sur zone se caractérisaient par un vent de secteur sud-ouest de force 6 Beaufort (25 Nd, 45 km/h), des rafales de force 9 Beaufort (45 Nd, 80 km) et un état de mer 5 (forte : vagues de 2,5 à 4 m).

Immédiatement alertés, la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord et le Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) Gris-Nez, ont déployé le remorqueur d'intervention, d'assistance et de sauvetage Abeille Languedoc, qui a appareillé du port de Boulogne-sur-Mer pour relocaliser les conteneurs à la dérive. Ceux-ci présentaient un danger immédiat à la navigation dans une zone de trafic particulièrement dense.

Dans la matinée du dimanche 29 novembre, un avion Falcon 50 de la Marine nationale (base aéronavale de Lann-Bihoué) a participé aux efforts de relocalisation des conteneurs en effectuant un survol de la zone. A 12h00, cet aéronef en avait relocalisé 12 à la dérive. A 15h00, l'hélicoptère EC225 de la Marine nationale, stationné à Maupertus, a été engagé pour larguer une balise émettrice sur l'un des conteneurs afin de faciliter le suivi, en direct, de leur dérive.

En début de soirée, le CROSS Gris-Nez est informé que plusieurs conteneurs se seraient échoués à proximité de Calais. Cette information, non confirmée à ce stade, est en cours de vérification.

Le remorqueur Abeille Languedoc est arrivé à quai à Dunkerque en fin de journée, où il est en position d'alerte. Les autres conteneurs poursuivent leur dérive selon une direction nord-est, vers la Belgique. Les conditions météorologiques sur zone rendent compliquées les opérations de récupération, qui se révèlent périlleuses pour les équipages qui y participent.

Ces opérations, menées en étroite coopération avec les autorités maritimes belges, ont permis de veiller en permanence à la sécurité nautique dans la zone de dérive. Un Avis Urgent aux Navigateurs (AVURNAV) a notamment été émis par la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord, qui a également établi une mise en demeure à destination de l'armateur du navire transportant ces conteneurs pour faire cesser immédiatement tout danger.

La préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord reste vigilante et en liaison constante avec les autorités maritimes belges afin de suivre, en temps réel, l'évolution de la situation.

Communiqué de la préfecture maritime de Cherbourg, 29/11/15