Défense
Des F-35 britanniques déployés à Chypre

Actualité

Des F-35 britanniques déployés à Chypre

Défense

Alors que le porte-avions HMS Queen Elizabeth vient de retrouver le chantier écossais de Rosyth pour un arrêt technique programmé, les pilotes de la Royal Navy qui ont conduit à bord les premières manœuvres de F-35B fin 2018, vont rejoindre cet été Chypre avec leurs appareils.

Ce sera le premier déploiement opérationnel à l'étranger des nouveaux F-35B britanniques, qui seront stationnés pendant deux mois sur la base chypriote d’Akrotiri, opérée par la Royal Air Force. « Ce premier déploiement à l'étranger de F-35 britanniques constitue, comme ce fut le cas avec leur premier embarquement sur le Queen Elizabeth à l’automne dernier, un jalon important pour prouver leur capacité à mener des opérations dans le monde entier pour la défense nos intérêts nationaux », a déclaré l’amiral Philip Jones, First Sea Lord de la Royal Navy. Le nombre de F-35B engagés n’est pas précisé.

Pour la Royal Navy, cette mission intervient près d’une décennie après le dernier déploiement à Chypres - en septembre 2010 - des anciens Harrier (du 800 Naval Air Squadron -NAS), que les F-35B remplacent. Depuis, seuls des avions de la RAF, notamment des Tornado (qui viennent d'être retirés du service) et Eurofighter Typhoon, ont été positionnés à Akrotiri, d’où ils ont notamment mené des opérations de combat au Levant. Les F-35B, dont une première capacité opérationnelle a été déclarée en janvier, devraient surtout profiter de cette présence en Méditerranée orientale pour poursuivre leur entrainement, tester leurs systèmes dans un nouvel environnement et permettre d’évaluer les aspects techniques et logistiques d’un tel déploiement. Des essais de tirs pourraient aussi être conduits.

Après Chypre, les F-35B retourneront à Norfolk, aux Etats-Unis, en vue d’une nouvelle campagne embarquée sur le HMS Queen Elizabeth, qui retournera au large de la côte-est américaine à l'automne.

Alors que 16 F-35B avaient été livrés en janvier au Royaume-Uni (qui prévoit d’en acquérir 138 pour les besoins de la Royal Air Force et de la Royal Navy), une dizaine serait maintenant prête à être déployée. Tous les appareils réceptionnés à ce jour servent au sein du 617 Squadron de la RAF, basé à Marham et dont les effectifs sont composés pour près de la moitié de marins. Un second escadron sera formé au cours de la prochaine décennie sous la bannière du 809 NAS, ce qui permettra à la Fleet Air Arm de retrouver officiellement une unité d’aviation embarquée.

Le premier déploiement opérationnel du HMS Queen Elizabeth est quant à lui prévu en 2021 (avec un groupe aérien mixte anglo-américain), année où les F-35B débuteront leurs essais sur le second porte-avions britannique, le HMS Prince of Wales, actuellement en achèvement à flot chez Babcock à Rosyth.

 

Un F-35B lancé depuis le HMS Queen Elizabeth à l'automne 2018 (© ROYAL NAVY)

Un F-35B lancé depuis le HMS Queen Elizabeth à l'automne 2018 (© ROYAL NAVY)

 

Royal Navy