Défense
Des hélicoptères espagnols sur le Dixmude

Actualité

Des hélicoptères espagnols sur le Dixmude

Défense

En marge d’une escale à Barcelone du 4 au 7 décembre, le bâtiment de projection et de commandement Dixmude a réalisé des manœuvres avec l’équivalent espagnol de l’aviation légère de l’armée de Terre. La FAMAT a déployé à cette occasion trois hélicoptères à bord du BPC de la Marine nationale. Ce dernier a, ainsi, vu son pont d’envol fréquenté par un Tigre, un Cougar et un Chinook. Des manœuvres qui ont permis aux pilotes espagnols de s’entrainer à l’appontage sur ce type de bâtiment et renforcer leur interopérabilité avec les forces françaises.

Pour mémoire, les BPC, qui mesurent 199 mètres de long et affichent un déplacement de plus de 21.000 tonnes en charge, sont notamment conçus pour les opérations de projection aéromobiles. A cet effet, ils disposent d’un vaste pont d’envol doté de six spots d’appontage et relié à un hangar par deux ascenseurs. Leur capacité d’emport est d’une vingtaine d’hélicoptères, dont des Tigre, Puma, Cougar, Caïman et Caracal. Cette capacité a en particulier été mise en œuvre avec succès en 2011 lors de l’intervention en Libye, où les appareils du groupe aéromobile embarqué tour à tour sur le Mistral et le Tonnerre ont frappé de nombreux objectifs depuis la mer.

 

Le Juan Carlos I (© MARINE ESPAGNOLE)

Le Juan Carlos I (© MARINE ESPAGNOLE)

 

La marine espagnole s’est également dotée en 2011 d’un outil de ce type en prenant livraison du bâtiment de projection Juan Carlos I, un navire de 231 mètres et 26.800 tonnes capable de mettre en œuvre de 20 à 30 aéronefs, hélicoptères mais aussi avions à décollage court et appontage vertical Harrier (et à l’avenir F-35B), l’Armada espagnole ne disposant pas de porte-avions. 

 

Marine Nationale | Toute l’actualité de la marine française