Construction Navale
Des moteurs dual fuel pour le futur brise-glace de Ponant

Actualité

Des moteurs dual fuel pour le futur brise-glace de Ponant

Construction Navale

C'est une propulsion duale (GNL et fuel) Wärtsilä qui va équiper le futur brise-glace Le Commandant Charcot de Ponant. Elle sera constituée de quatre moteurs de 14 cylindres 31DF et deux de dix cylindres. Le groupe finlandais va également fournir l'équipement de navigation Nacos Platinum et un système de management de l'énergie Eniram.

La construction du Commandant Charcot doit débuter en décembre au chantier Vard de Tulcea, en Roumanie. C’est là que la coque sera réalisée. Une fois achevée, elle sera transférée à Søviknes, l’un des sites norvégiens du constructeur, qui se chargera de la fin de l’armement et des essais. Ce montage industriel est identique à celui retenu pour les six navires d’expédition du projet Explorer de Ponant, dont la tête de série, Le Lapérouse, a été mise en service en juin (voir notre reportage sur ce navire). D’une valeur de 270 millions d’euros, Le Commandant Charcot sera le plus gros navire de Ponant.

Long de 150 mètres pour 28 mètres de large et une jauge d’environ 30.000 GT, ce sera un véritable brise-glace. Répondant à la norme Polar Code 2, ses capacités seront même supérieures à la plupart des unités commerciales de ce type, à l’exception notamment des nouveaux brise-glaces russes à propulsion nucléaire. Il pourra briser une épaisseur de glace allant jusqu’à 2.5 mètres et des crêtes de compression (amoncellement au fil du temps de blocs de glace sous et au-dessus de la banquise) de plus de 10 mètres. Des batteries permettront de plus de pouvoir stopper les moteurs et fonctionner en tout électrique, sans aucun rejet, pendant plusieurs heures. 

Doté de 135 cabines, toutes équipées d’un balcon, le premier paquebot brise-glace comprendra de grandes suites en duplex et d'autres offrant une terrasse avec bain à remous.

 

Compagnie du Ponant