Divers

Actualité

Des ouvriers polonais cessent le travail aux Chantiers de l'Atlantique

Divers

Après s'être enchaîné symboliquement hier aux grilles de l'entrée principale des chantiers de Saint-Nazaire, une vingtaine d'ouvriers polonais ont cessé le travail aujourd'hui. Ils réclament deux mois d'arriérés de salaire à leur société (Kliper) qui travaille pour un sous-traitant d'Alstom (Gestal).
Encadrés par la CGT, les manifestants ont obtenu, sous contrôle d'huissier, le versement par Gestal de 13.700 euros pour les salaires du 1er au 20 juillet. Cette somme devait être versée en novembre à l'entreprise polonaise Kliper. Bien que Gestal affirme avoir versé les sommes dues en mai et juin dernier, les ouvriers ont démontré qu'ils n'avaient pas touché leurs 1200 euros de salaire depuis leur arrivée à Saint-Nazaire. Leur employeur leur aurait donné seulement "une centaine d'euros" pour se nourrir. La CGT annonce qu'elle poursuivra son action auprès des pouvoirs publics et de la justice pour que les ouvriers polonais obtiennent réparation.

polonais de saint nazaire Chantiers de l'Atlantique (ex-STX France)