Marine Marchande
Des passagers « suspects » contrôlés sur le Pascal Paoli

Actualité

Des passagers « suspects » contrôlés sur le Pascal Paoli

Marine Marchande

La préfecture maritime de la Méditerranée a coordonné dans la nuit du 19 au 20 septembre une opération de contrôle en mer à bord du ferry Pascal Paoli. Le navire de Corsica Linea effectuait alors une liaison entre Bastia et Marseille. Il semble que le comportement de plusieurs personnes à bord a été jugé suspect par d’autres passagers, qui s’en sont ouverts à l’équipage. Le Pascal Paoli a alors signalé la situation aux autorités. Ne voulant prendre aucun risque, le préfet maritime a décidé de lever le doute en déclenchant une opération de contrôle par des vedettes de la Gendarmerie maritime. Au sud-est de Toulon, avant l’arrivée du navire à Marseille, les gendarmes embarquent afin de procéder au contrôle des individus présentés comme suspects, alors que des moyens de secours sont mis en alerte dans le port phocéen. D’après les autorités françaises, aucune infraction, aucun acte de malveillance ou situation en lien avec une quelconque activité terroriste  n’a été relevée lors de ce contrôle.  « La situation, suivie en temps réel, par l’ensemble des acteurs, a permis de réagir avec efficacité et rapidité, en parfaite coordination », indique la préfecture maritime de la Méditerranée. Selon la Provence, l'élément déclencheur viendrait d'une prière effectuée à bord du Pascal Paoli par un petit groupe de personnes de confession musulmane.