Défense
Des pirates attaquent le bâtiment de commandement et de ravitaillement Somme

Actualité

Des pirates attaquent le bâtiment de commandement et de ravitaillement Somme

Défense

Le bâtiment de l'amiral commandant les forces navales françaises de l'océan Indien a été la cible, hier, d'une attaque de pirates. La Somme se trouvait, alors, à 250 milles de la côte somalienne et opérait en soutien à l'opération européenne Atalante. En pleine nuit, les pirates ont, tout bonnement, été induits en erreur par la silhouette du bâtiment de commandement et de ravitaillement de la Marine nationale, qu'ils ont pris pour un navire de commerce. Mauvaise pioche ! « A minuit, deux skiffs (embarcations rapides, ndlr) en approche rapide sont détectés. Trompés par la silhouette du BCR et le prenant pour un bâtiment de commerce, les pirates tentent une attaque. Des coups de feu sont tirés en direction de la Somme sans faire de blessé », explique l'Etat-major des Armées. Disposant d'un armement non négligeable, avec un canon de 40mm et des mitrailleuses lourdes de 12.7 mm, la Somme manoeuvre et prend en chasse l'une des embarcations, alors que la deuxième s'éloigne à grande vitesse. Vers 1 heure du matin, le skiff poursuivi est immobilisé à quelques centaines de mètres du BCR. L'embarcation est contrôlée par l'équipe de visite. Les 5 pirates présumés et leur embarcation sont amenés à bord de la Somme.

5 des pirates ayant lancé l'assaut ont été interceptés  (© : MARINE NATIONALE)
5 des pirates ayant lancé l'assaut ont été interceptés (© : MARINE NATIONALE)

Les faits se sont déroulés alors que le navire de la Marine nationale était en route pour ravitailler les bâtiments de la force européenne opérant dans le bassin somalien.
On notera que c'est la seconde fois, cette année, que les pirates s'en prennent un bâtiment de ce genre, le confondant avec un navire civil. En avril dernier, le pétrolier ravitailleur Spessart, de la marine allemande, avait lui aussi été attaqué. Comprenant leur méprise et surpris par la riposte du Spessart, les assaillants avaient tenté de fuir. Mais l'alerte avait été donnée et le petit skiff s'était rapidement retrouvé avec une véritable armada à ses trousses (un porte-hélicoptères d'assaut, quatre frégates et d'importants moyens aériens). L'embarcation avait finalement été interceptée et 7 pirates interpellés.
_____________________________________________

- VOIR NOTRE REPORTAGE SUR LA SOMME

Marine nationale Piraterie