Défense
Des pirates attaquent le navire amiral de l'opération Atalante

Actualité

Des pirates attaquent le navire amiral de l'opération Atalante

Défense

Mauvaise pioche ! Pensant sans doute avoir à faire à un bâtiment civil, des pirates ont attaqué hier matin le pétrolier-ravitailleur Patiño, de la marine espagnole. Le bâtiment navigue actuellement au large de la Somalie, où il sert de navire amiral à l'opération européenne Atalante de lutte contre la piraterie en océan Indien. L'assaut a été mené au petit matin, ce qui explique peut être que les pirates somaliens n'ont pas repéré la livrée grise du Patiño, se contentant de son aspect de bateau civil, avec ses portiques de ravitaillement, qu'ils ont peut être pris pour les mâts de charge d'un cargo. Cette méprise a en tous cas coûté cher aux assaillants, qui se sont approchés à bord d'une embarcation rapide. Arrivés à proximité du bâtiment, les pirates ont ouvert le feu, comme ils le font traditionnellement pour intimider les équipages des navires de commerce et les inciter à stopper.

Les pirates se rendent(© : ARMADA ESPANOLA)
Les pirates se rendent(© : ARMADA ESPANOLA)

Les marins espagnols interpellent les pirates (© : ARMADA ESPANOLA)
Les marins espagnols interpellent les pirates (© : ARMADA ESPANOLA)

Un mort et 5 blessés chez les assaillants

Mais ils ont eu la mauvaise surprise de voir les militaires espagnols répliquer à la mitrailleuse lourde. Comprenant leur erreur, les pirates ont tenté de fuir, mais ils ont été pris en chasse par l'hélicoptère du Patiño. Après avoir tiré des coups de semonce, l'appareil a contraint l'esquif à s'arrêter, avant qu'une embarcation rapide du ravitailleur achève l'interception. En tout, les marins espagnols ont interpellés 6 pirates, qui ont jeté leur matériel d'abordage et leurs armes par-dessus bord avant l'interception, afin de faire disparaitre les preuves de leur activité. Selon leur témoignage, le corps d'un septième pirate, qui serait mort durant l'échange de tirs, aurait également été jeté à la mer. Cinq des 6 hommes présents à bord de l'embarcation étaient par ailleurs blessés. Ils ont tous été transférés sur le Patiño et ont reçu des soins médicaux. L'Armada a précisé qu'aucun marin espagnol n'avait été blessé durant la confrontation.

Le Patiño (© : NAVANTIA)
Le Patiño (© : NAVANTIA)

Marine espagnole | Toute l'actualité de l'Armada española